AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux loups solitaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Deux loups solitaires.   Sam 15 Oct - 18:38

C’était une belle nuit comme j’aimais. Une nouvelle lune ou je pourrais me perdre en regardant les étoiles et la voix lactée. Je décidais d’aller me balader dans la forêt ancestrale la bas je me percherais sur une branche d’arbre m’allongerais dessus est regarderais les étoiles. J’avais mis mes lunettes rouge pour pouvoir m’habituer au noir avant d’arriver pour ne pas avoir à attendre 2 heures avant que mes pupilles sois complètement dilaté et ainsi pouvoir toute les étoiles sans devoir attendre deux heure. Je trouvais sa plaisant de passé ma soirée a regardé les étoiles mais j’arrêtai souvent à cause du faite que au bout d’un moment on arrive a pensé a que on est le centre du monde en voyant tourné tous les étoiles autour de soi. Et ce sentiment était pour moi illogique. Alors qu’au début quand on regarde les étoiles on se trouve vraiment tout petit et qu’au final quand on pense tout savoir on ne sait que très peu de chose. Ce qui si on réfléchit bien est complétement l’opposé du sentiment finale. Finalement le temps de ma réflexion je m’étais retrouvé à cette belle forêt. Où aucune pollutions n’étais présente que sa sois une pollution due au connue comme les gaz rejeter par les être humain ou encore moins connue mais bien réel la pollution lumineuse qui nous empêche la nuit de voir les étoiles. Bientôt ces êtres humains finiront par ne plus voir la lune le soir. Arriverons-t-il à ne plus voir leurs soleil le jour ?

Mais en pleine réflexions je m’arrêtai net j’ai cru sentir une odeur d’un autre être humain. J’étais au en alerte. Soudaient un branche craqua derrière moi. Ouf ce n’était qu’un renard qui sortait de son terrier. D’ailleurs se terrier était juste au pied de l’ambre le plus grand que la forêt je me précipitai donc à l’escalader. Je fini par arrivé sur une branche assez large que je puisse m’allonger avec un excellent point de vue. J’enlevai donc mes lunettes et me mis à profiter de ma magnifique vue. Au bout d’un moment mon sentiment de ne pas être seul s’amplifiait. Mais je ne laissé aucune trace apparente que j’avais détecté une autre présence. Au fur et à mesure que le temps passé je me commencé a deviné ce que cette présence pouvais être. Pour être aussi discret ce n’est pas un humain, c’était forcément un hybride qui avait l’habitude de la foret ou de la jungle car celui-ci étais vraiment incroyablement discret. J’arrivais juste a détecté son odeur pendant les rafales de vents. J’avais de la chance l’arbre ou j’étais posé crée des cours en d’air de plusieurs positions et grâce à une triangulation approximative au bout de 1h j’avais réussis à établir une zone ou pouvais être cette hybride. Je profitais d’une courbature pour tourner ma tête dans la direction de la zone. Et je réussis a décelé une forme dans le noir.

Maintenant que j’en étais sur je dis :


« Bonjour Mr. le hybride pourquoi tu restes caché derrière
ce buisson ? Tu m’intrigue et empêche de maintenir ma concentration sur
mon activité »


Après tout j’étais là pour regarder les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
 

Deux loups solitaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» porter deux bébés
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Vivre seule à deux
» Theatre 'one-man show à deux "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS NON FINIS-