AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un manque de bras ... [pv : Ilyasviel Komiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Un manque de bras ... [pv : Ilyasviel Komiko]   Dim 1 Jan - 20:16






☼ Un manque de bras ... ☼
Pv : ILYASVIEL KOMIKO


Voilà même pas deux jours que May était arrivé dans cette ville. Émancipée de ses parents elle vivait de ses propres ailes. Elle était arrivée avec peu de bagage pour commencer une nouvelle vie de A à Z. Décidée à vivre ici, elle avait acheté un endroit pour vivre. C'était déjà meublé, et ça lui plaisant beaucoup, par conséquent elle n'avait pas à refaire la déco. Mais étant partie quasiment sans valises, si on ouvre les armoires de sa maison, on y trouvera rien dedans. May aimant beaucoup avoir des vêtements; il était temps pour elle de commencer à remplir les placards avec des petits achats qu'elle va faire rapidement. Elle sortit l'après-midi même dans cette ville qu'elle connaissait à peine. Son emploie du temps de la journée était prêt afin de perdre le moins de temps possible. Elle se faisait très vite remarquée dans la ville avec sa robe, vous savez ce genre de robe que porte les demoiselles dans les bals de la bourgeoisie, mais elle ne portait pas ce genre de robe uniquement pour des soirées privés, elle les portait au quotidien, ces robes si magnifiques sont faites pour qu'on les voit, alors il faut les montrer, disait-elle. Ses hauts talons, sa grande taille lui donnait une belle carrure de droite femme. La tête haute, l'aire supérieure et fière d'être ce qu'elle est, elle parcourait les rues à la recherche de boutique de haute couture. Madame n'achetait pas ses vêtements dans le bazar du coin, non elle visait des boutiques de luxe. Et d’ailleurs elle avait sa marque favorite qui faisait de ses robes sublimes. Elle était donc en quête de cette maison de couture. Elle demanda d'une manière hautaine à une vieille femme au passage de la renseigner sur le lieu de ce magasin.

Ce dernier ce trouvait en centre ville, à 45 minutes à pieds, mais c'était trop long. May ne voulait pas marcher surtout qu'elle risquerait d’abîmer ses talons. Elle prit donc un taxi. Avec elle, tout marchait à l'argent, elle en avait, en pouvait tout faire pensait -elle. Le taxi la déposa et elle le paya sans le remercier. Pourquoi dire meci à cet homme ? C'est son boulot après tout ! Suivant les indications de la vieille femme elle trouva rapidement la boutique. Elle s'extasia devant une vitrine montrant un modèle sublime. Dedans c'était un véritable paradis, son petit monde à elle, sa grotte secrète. Voyant la robe qu'elle portait, le gèrant reconnu le style de la maison et alla la voir, la saluer et lui demander si elle voulait des conseils. Cet homme lui montra la nouvelle collection, chaque nouvelle collection ici surprenait May, elle était toujours plus belle que la précédente ! Elle essaya un bon nombres de robe, des styles bien différents, des couleurs différentes et craqua sur un bon nombres d'articles. Elle passe un bon moment dans cette boutique et à mesure que le soleil commençait à ce coucher, la pile de vêtements qu'elle choisit d'acheter grandissait. Quand elle eut fini de faire son petit choix, elle paya gentiment la boutique avec un grand sourire, elle était heureuse. Un vendeur du magasin l'aida à porter ses courses pour les poser en dehors du magasin.

Seulement un petit problème se posa. C'était gentil de l'aider à sortir les courses du magasin mais maintenant elle fait comment ? Elle avait tellement de paquets qu'elle ne pouvait pas tous les prendre à la fois. Elle pensait que avec l'argent qu'elle avait dépensé dans cette boutique, ils pourraient bien lui porter ses courses jusqu'à chez elle non mais ! Elle resta là, plantée et outrée devant le magasin, les courses à ses pieds ne sachant pas quoi faire. Personne ne sembla s’arrêter pour l'aider. Elle avait l'aire franchement ridicule. Totalement dépassé par la situation elle regarda partout autours d'elle pour trouver une "solution". Puis ses yeux s'arretèrent sur une hybride mi-oiseau, mi-humaine. L'idée de devoir demander de l'aide à cette chose lui déplue fortement mais elle n'avait pas le choix. Elle fixe l'hybride d'un air supérieur :

<< Toi là, tu comptes me regarder sans venir m'aider ? C'est bien impoli de ta part, vient ici et porte le surplus de course. >>

Pas un merci non. Pour elle un hybride devait tous à un humain même si il n'était pas son maître. Fixant la chose, elle entendit que cette dernière exécute son ordre.


Revenir en haut Aller en bas
Ilyasviel Komiko
avatar
Petite Colombe

Messages : 205
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: ~
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Un manque de bras ... [pv : Ilyasviel Komiko]   Mer 4 Jan - 14:02


♣ Humeur farouche...



« Mais qu'est-ce que...? »

Devant la petite fille s'étalait un carnage. Un vrai carnage. Sa chambre était dévastée, il ne restait rien debout. Ses statuettes étaient pour la plupart brisées, et peu d'entre elles étaient encore en état. Le reste de ses meubles ne ressemblait à rien. Tout avait été saccagé, détruit, et tout était parti en miettes. Il n'y avait que quelques plumes voltigeant en guise d'oreiller, des lambeaux traînant de toutes parts en guise de couette et quelques planches cassées en guise de lit. L'armoire était dans le même état. Il ne restait rien... Pas même un petit tee-shirt n'avait été épargné. Rien. Pas de meubles. Pas de décos. Pas de vêtements. Pas de statuettes. Seulement des débris de verre, de plumes, de bois, le tout recouvert de quelque chose de mouillé, et qui prenait un aspect visqueux. Ilya se mit à genoux, contemplant le carnage d'un air exagéré par rapport à ce qu'elle ressentait. Elle ne savait pas quoi penser. Elle était assez affligée et surtout embêtée par rapport à sa chambre. Mais elle éprouvait une colère sourde lorsqu'elle regardait ses statuettes brisées. Il n'y avait qu'une seule question. Qui avait fait ça ? Lentement, la fillette se releva. Elle n'allait pas pleurer pour si peu. Elle pensait réellement que des choses comme ça ne se reproduiraient plus, depuis que sa mère était morte. Mais les choses semblaint recommencer. Ce qui eut pour effet de mettre l'oiseau de très mauvaise humeur. De très, très mauvaise humeur. C'était extrêmement rare. Elle qui était d'une humeur toujours joyeuse était à ce moment-là recouverte d'un voile noir. Avec une lenteur désespérante et ses cheveux mi-longs recouvrant son visage, elle entreprit de ramasser les trois ou quatre statuettes qui étaient encore en vie. Elle les ramssa avec délicatesse et les posa doucement dans sa grosse valise, la seule survivante dans ce désordre. Elle les cala bien soigneusement et referma la valise à clef.

« C'est dingue. Quel bordel. Fais chier. »

Elle murmurait. Des jurons. De toutes les sortes. Les uns à la suite des autres. Elle finit par en inventer, augmentant encore et toujours le débit. A ma connaissance, c'était la première fois qu'elle en disait autant d'un coup. Elle faisait tout pour oublier sa mère, pour oublier son geste, son passé, et pour recommencer à partir d'un nouveau départ. Et apparemment, quelqu'un faisait tout pour le contraire. Ou faisait tout pour l'emme- la faire ch- l'embêter et ne connaissait pas les effets secondaires. Non, elle ne voulait pas recommettre un crime aussi horrible qu'inavoué. Elle était libérée, certes, mais ce poids lui pèserai toujours sur la conscience, elle le savait.
Il fallait qu'elle sorte de cette chambre. Sinon elle allait mourir étouffée par les débris ou par ses pensées. Elle ouvrit la porte à la volée et la ferma à grands fracas. La frêle jeune fille avait failli la faire sortir de ses gonds. Elle se dirigea fermement vers la porte d'entrée et se rendit compte qu'elle était fermée. Frustrée, elle prit trois couteaux dans la cuisine et les lança avec assez de force pour qu'ils se plantent dans le bois dur de la porte. Puis, elle ouvrit une fenêtre. Les volets étaitn fermés et la petite fille plus qu'énervée, elle donna un grand coup de pied dedans, ce qui eut pour effet de casser un morceau du volet, et elle se laissa tomber dans le vide.

Après un joli vol destiné à lui changer les idées (ce qui n'aida pas vraiment les choses, d'ailleurs), elle atterit en plein milieu de la place commerçante. Pour une fois qu'elle ne s'était pas étalée de tout son long en atterissant... Bref. Elle se mit à sillonner la rue de long en large et le large en travers. Elle n'arrivait pas à s'enlever de la tête l'image de sa chambre dévestée. Cette personne d'ailleurs, n'en voulait qu'à elle parce que le reste de la maison n'avait pas bougé d'un poil. Elle n'arrêtait pas de se demander QUI était l'auteur de ce délabrement. Mais quelque chose (ou plutôt quelqu'un) la tira brusquement de ses pensées.

<< Toi là, tu comptes me regarder sans venir m'aider ? C'est bien impoli de ta part, viens ici et porte le surplus de course. >>

La petite fille leva la tête ? C'était à elle qu'on parlait ? Elle ne se trompait pas ? Voyant la personne le vixer avec intensité, elle se rendit compte qu'elle était bien la personne désignée. La petite fille aurais vonlontiers aidé cette personne, étant d'un naturel sympathique. Mais à ce moment-là, c'était autre chose. Elle était tellement de mauvais poil que mieux vallait de pas s'approcher d'elle.


« Ca va pas non ?! Je suis pas ton petit toutou ! Et pourquoi je t'aiderais d'abord ?! »

Rebaissant la tête, elle bifurqua et rentra dans le fleuriste qui se trouvait près de là. ignorant carrément la personne qui s'adressait à elle. Cette journée était tout sauf commune...

♪♫
Revenir en haut Aller en bas
 

Un manque de bras ... [pv : Ilyasviel Komiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EXERCICES] Muscler et raffermir la Poitrine et les Bras
» Allaitement, fatigue, déprime, manque de sommeil
» COLUCHE ME MANQUE
» Au secours!!! je suis en manque!!! (recettes sans PLA)
» familigarde granby il manque des filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS NON FINIS-