AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete   Ven 1 Juin - 20:27





    Prénom : Alyss
    Nom : Kawashima
    Âge : 17 ans
    Orientation S : Hétéro’
    Type : Humaine et fière de l’être
    Alignement : Neutre, elle se comporte de la même manière avec les humains et les hybrides.


Alyss ? Elle est ce qu’on pourrait qualifier de mignonne, voir belle. Pas très grande, elle doit faire dans les 1m65 pour 60 kg, dans ces eaux là… Mais bon, ce n’est pas la chose la plus importante à raconter sur la demoiselle n’est-ce pas ?

La première chose que l’on remarque lorsque l’ont voit Alyss de loin. Ce sont ses cheveux. Ils sont d’une longueur impressionnante. Sa chevelure qui, d’un beau châtain foncé, lui tombe négligemment sur les épaules, pour ensuite finir sa course loin vers ses genoux. Si vous faites un peu attention, vous remarquerez surement deux tresses, terminée pas des embouts en or de chaque coté de sa tête.

Ce que l’on remarque de près ? Ses yeux. Des yeux tantôt rouges, tantôt violet. Les yeux de Alyss change selon de temps d’après certain, d’autre préfère dire que c’est à cause de son humeur et d’autre encore affirment que c’est en fonction de la lumière. Des yeux bien étranges. Mais ce n’est pas pour déplaire n’est-ce pas ? Ces couleurs sortant du commun lui donne un petit air mystérieux qui en attire plus d’un.

Sinon ? Sourire supérieur, tout comme son habitude. Regard en biais, comme si vous ne méritiez même pas d’exister et j’en passe…

Bien. Je pourrais m’arrêter là, mais je ne pense pas que vous vous contentiez seulement de cela pas vrai ? Puisque vous insistez, je m’en vais de ce pas vous décrire sa tenue de tout les jours si vous le voulez bien.

Une simple chemise blanche dissimulée sous une veste d’un rouge sang aux manches très détaillée ainsi qu’un grand nœud blanc et des gants tout aussi blancs pour couvrir ses mains. Une jupe courte noire et de grandes bottes blanches lui remontant jusqu’au dessous des genoux. Pour compléter le tout, et le tour est joué.

Pas facile de faire du sport dans une tenue pareille me direz vous. C’est vrai. Mais ne vous en faites pas, Alyss trouvera toujours un moyen de vous mettre un high kick bien placé sans qu’elle est à se soucier de comment elle est habillée…



Vous connaissez le mot sous-traitance ? Il s’agit d’une activité consistant à faire faire au autre se que vous ne voulez pas faire. Activité qu’Alyss utilise dès qu’elle le peut. Si elle vous croise dans une rue, un magasin où n'importe quel endroit et qu’elle à quelque chose à faire, elle n’hésitera pas à vous interpeller et à vous faire avaler qu’une quelconque personne l’envoie vous charger d’une quelconque tache pour que vous le fassiez à sa place ou alors elle joue de la renommée de son père pour vous faire chanter, au choix... Pour ça qu’il faut avoir un caractère bien trempé pour arriver à lui tenir tête d’ailleurs, les petits innocents auront tôt fait de lui servir de serviteur.

Parlant de caractère bien trempé, Alyss en tient une bonne couche. Têtue comme une mule et fière comme un paon. Voila se qui décris le plus Alyss. L’adolescente n’est pas du genre à vous laissez avoir raison. Et même si vous arrivez à lui montrer par tout les moyens possible et inimaginable qu’elle à tord, jamais au grand jamais elle ne l’admettra, fierté mal placée oblige. Pire que ça, si vous arrivez à lui prouver, elle vous en voudra. Rancunière comme il se doit, attendez vous à une vengeance dont vous vous souviendrez longtemps.

La demoiselle n’est pas du genre à frapper sur le premier venu, mais elle maitrise et utilise l’ironie et l’humour noir comme elle respire. Avis à ceux qui voudraient entamer une conversation avec elle, soyez sûr de pouvoir supporter ses piques incessantes ainsi que ça repartie cinglante. Il en va de même si vous espérez pouvoir tisser des liens « amicaux » avec elle.

Directe, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, et ce que manière assez peu diplomatique. Un peu sadique sur les bords, elle aime bien faire souffrir, donc prenez garde si elle est de sale humeur. Elle a une possessivité et une jalousie sans limite, vous avez tout intérêt à me pas osé toucher ce qui, d’après elle lui appartient. D’ailleurs, ce qui lui appartient peut être autant un animal, qu’un être humain ou un objet.

Dit comme ça, Alyss passe pour fille insupportable je pense, non ? Ne vous en fait pas, il y a de la lumière en chacun de nous, elle à aussi des qualités qui peuvent s’avérer bien cachées.

Alyss, aussi chiante soit-elle, est très attentive à ce qu’il l’entoure et aux gens. Enfin, si vous lui « prenez la tête » comme elle dit ou si ce que vous lui raconté est totalement inintéressant, de son point de vue, elle ne risque pas de vous écouter, vous risqueriez de lui « faire perdre son temps précieux ».

Elle peut paraitre froide et arrogante comme ça, mais quand on la connait bien, on se rend contre qu’elle est très compréhensive et qu’elle n’hésitera pas à aider ceux qu’elle considère comme ses amis. Oui, Alyss à des amis, cela vous étonne-t-il ? Ils sont rares mais ce sont de vrais amis…

Étant née dans une famille aisée, elle a bénéficié d’une éducation très poussé sur la géographie, l’histoire, les langues étrangères, la politique, la musique et tout ce qui fait partie de l’éducation normale d’une fille de bonne famille. Malgré cette éducation très portée intellectuellement, la demoiselle est très douée en sport, gare à vous si vous la mettez en colère, un high kick, ça fait mal lorsqu’il est bien placé.

Gardez dans votre esprit qu'Alyss est atteinte d'autophobie -non, elle n'a pas peur des voitures =w=- ainsi que d'agoraphobie. Elle à peur de la solitude, ainsi que des lieux trop fréquentés. Aucune logique n'est-ce pas ?


Commençons au tout début, voulez-vous ? Imaginez un café chic de Paris. Le soleil, une brise fraiche et un ciel sans nuage. Maintenant, pensez à l’intérieur de ce café. Des murs couleur crème et une moquette grise. De grandes baies vitrées donnant sur les rues de Paris et la terrasse du café. Des tables, chacune isolée, séparé des autre par un petit muret pour une intimité totale... Mais ce n’est pas cela qui nous intéresse. Montons à l’étage. Les mêmes murs et la même moquette.

Une musique commence et emplit l’air. Plusieurs couples dansent au centre de la pièce où vous vous trouvez. Votre attention est attiré par une jeune femme qui vient d’entré. Elle est belle. Belle mais seule. D’un coup, tous les hommes non accompagnés se dirigent vers la demoiselle qui doit tout juste avoir la vingtaine. De l’autre coté de la salle, un jeune homme dans les environs des vingt-cinq ans l’observe. Il fini par se lever et par aller la voir. Elle à réussi à se débarrasser de la plupart des personne étant venue l’accoster. Cependant quelques uns insistent. Il les fait déguerpir d’un simple regard et invite la jeune femme à danser. Elle accepte pour le remercier de l’avoir aidée. Lorsque leur danse prend fin, il l’invite à boire un verre pour passer un peu plus de temps avec elle, chose qu’elle accepte. Ils discutent de tout et de rien. Elle apprend qu’il est un aristocrate japonais de passage. Il comprend qu’elle est la fille d’une riche famille française et que son père veut la marier, que c’est pour cela que les hommes l’on accostée tout à l’heure. Il lui propose de venir le voir au Japon lorsqu’elle aura le temps.

Quelques jours plus tard, il prend l’avion pour rentrer chez lui. Ils s’envoient des lettres, se téléphonent. Puis, environ trois mois plus tard, elle arrive chez lui, lui expliquant qu’elle à fuguée. Il n’en demande pas plus et l’accueil sans la moindre once d’hésitation. Il arrive à la convaincre d’appeler son père, pour le rassurer. De là, elle lui explique qu’elle ne reviendrait pas et qu’elle restait vivre au Japon. Petit à petit, le lien qui existe entre eux se resserre. C’est après un an de vie commune qu’ils deviennent mari et femme. Grâce à leur fortune respective, il mette sur pied une entreprise colossale est très connue, grâce à laquelle ils acquièrent une fortune encore plus grande. A quoi va leurs servirai cet argent ? A veiller au confort de l’enfant qui grandit à l’intérieur de sa mère…

Mr Kawashima fait les cent pas devant la salle d’accouchement où se trouve actuellement sa femme. On peut presque voir les gouttes de sueurs dues à l’anxiété perler sur son front. Il et 17h40. Pourtant, celle qu’il aime est dans cette pièce depuis 6 heures ce matin. Mais le bébé ne semble pas enclin à découvrir de monde extérieur. La porte s’ouvre enfin, mais ce n’est pas pour annoncer la naissance de l’enfant au père, non, c’est pour lui annoncer qu’il faut passer par une césarienne, sinon ni l’enfant ni la mère ne survivront. Fort bien. Le géniteur reste là à attendre. Une heure et dix minute après très exactement, on lui apporte que sa fille est née. Le sourire qui s’était dessiné sur le visage de l’homme disparait lorsqu’il apprend qu’il s’agit d’une fille. Une fille ? C’est impossible. Quand est-il du fils dont il avait rêvé ? Quand est-il de la perpétuation de son nom ? Là, tout c’est écroulé. Lorsqu’il s’est approché du lit de sa femme et qu’il a vu le petit bout, la déception s’est lue dans ses yeux. Pourtant, la petite chose qui dort dans les bras de Mme Kawashima est loin d’être affreuse. Une petite couche de cheveux châtain lui couvre le haut du crane, la même chevelure que sa mère et des petits yeux bleu qui changeront de couleurs plus tard.

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Son père est agenouillé devant la tombe de sa défunte femme. De quoi est-elle morte ? Voilà une bonne question. Certain dise qu’elle à été empoisonnée, d’autre qu’elle s’est suicidée et d’autre encore qu’elle est morte à cause d’une maladie. Une maladie ? Oui elle en avait une mais elle n’était pas mortelle… Le suicide ? Cette femme avait tout pour être heureuse, un mari aimant, une fille en bonne santé et le confort matériel. Quand à l’assassinat, personne n’en voulait à la famille Kawashima au point d’aller tuer l’un de ses membres. Le mystère de sa mort reste donc complet. Alyss, sa fille, est entourée des domestiques et hybrides de ses parents, à quelque mètres derrière son père. Elle ne pleure pas. Du moins pas à première vue. Pourtant, Dieu seul sait à quel point elle à mal au fond. Elle n’a que sept ans et elle à vu la mort pour la première fois.

Alyss a continuée de grandir, elle atteint maintenant les treize ans. Ce sont les domestiques de la maison qui s’occupe d’elle, son père s’étant enfermé dans son travail et essayant d’oublier l’existence de sa fille. Pourtant, la fillette fait tout pour attirer son attention et le rendre heureux. Elle étudie, fait du sport, de la musique… Mais rien n’y fait. Son père reste de marbre devant ses efforts désespérés. L’idée d’abandonner ne l’avait jamais effleurée. Elle voulait voir son père fier d’elle, pour qu’il puisse un jour dire aux gens « Ça, c’est ma fille ! »…

Mais ce jour n’arrivera jamais. Son père, n’en pouvant plus de voir sa fille se balader dans sa maison comme si elle était chez elle – parce que pour lui, Alyss était un parfaite étrangère-, décida de l’envoyer loin. Là ou il n’entendrait plus parler d’elle. Il attendit les 17 ans d’Alyss, même si il voulait l’envoyer loin, il ne pouvait le faire tant qu’elle n’avait pas acquis une semi indépendance. Ce jour arriva, et il offre à la jeune femme l’un des manoirs qu’il posséde, et lui fournis même les meubles. Chaque mois, il dépose sur le compte en banque de la jeune fille une importante somme d’argent pour qu’elle puisse subvenir à ses besoins et qu’elle n’est plus à revenir.

Alyss est devant la porte de son nouveau chez elle. Elle se retourne une dernière fois pour voir la voiture s’éloigner. Elle prit une grande bouffée d’air et passa les grandes portes du manoir...



Ton surnom : Alicia / Alyss
Tu penses quoi du fow : Ahah, je reste parce qu'il est affreux bien sur 8D /HEADSHOT/ Maiiis non, il est beau >w<
Comment as-tu découvert le forum : C'est une "refonte" du compte d'Aiko qui n’existe plus o/
Le code du règlement : Le père nowel est un petit poney... Et moi je suis son oracle et Keith son maître 8D /PAN/



Dernière édition par Alyss Kawashima le Dim 3 Juin - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete   Dim 3 Juin - 9:47

Up, présentation terminée :)
Revenir en haut Aller en bas
Anarchy Whammy
avatar
Oh, are you still alive?

Messages : 1460
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 93
Phrase du jour : ...And oh I love it. ♥ ~

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Il a un nom le gamin ? Ah oui, Hael' truc.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete   Dim 3 Juin - 12:12

Oui monsieur le juge,OUI !
Pas Bienvenue !


Rien que pour cette phrase, je prévalide ; Alyss est atteinte d'autophobie -non, elle n'a pas peur des voitures =w=-

Evite simplement les smileys dans les rps, c'pas spécialement adapté, m'enfin, je suppose que ça ne sert à rien de le dire en voyant le reste de la fiche.

J'aime, je dis oui. /o\
Allez oust casse toi rescencer ton avatar, faire une demande de logement, d'esclave si tu veux, commencer à rp mais on ne veut plus de toi dans les fiches !
Faudra juste attendre Keithette bombe de Seyks pour une p'tite (belle, merveilleuse ô splendide) couleur.




_________________
[
Revenir en haut Aller en bas
Mason Shaw
avatar
Admin

Messages : 932
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 25

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Milka.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete   Dim 3 Juin - 16:56



anglais merdique ? Peut être è_é

Moi aussi jerry. Autophobe.
xD

Je valide ~

    Te voilà à présent dans la grande famille de Kichi Town ! Maintenant obligé de participer aux repas de fêtes, d'anniversaires, tu vas rapidement ne plus nous supporter. \o/ Un bon début de vacances avec ton arrivée ! Pour, alors, rester le plus longtemps, tu peux d'ores et déjà poser correctement tes bagages : Parasol, maillot de bain, serviette, pelle et râteau ! Mais pas près de l'écurie, le petit poney de la mer laisse une odeur désagréable avec ses algues... enfin, j'dis ça, c'pour toi hein. .o.

Dès ton arrivée, tu peux !



    Voter. Inviter tes amis !

    ► Aller poster ici pour pas qu'on te pique ton avatar et pour être le seul à l'avoir ! C'classe hein ? =D. C'est aussi pour faire plaisir aux admins, mais... chut. e3e; IWI

    ► Tu viens d'arriver et pour jouer, il te faut un humain ou une bêbête à poils ? Tu vas te sentir seul ? C'est ici qu'il faut aller ! IWI

    ► Humain ou rebelle, il te faut un toit. C'est ici qu'il se demande ; IWI

    ► N'aie pas peur de te perdre avec tes futurs amis. Tu peux très bien constituer une fiche de relation si l'envie t'en prend, par ici. Pour les codes, tu peux te servir de ceux mis à disposition par le staff, demander à un membre ou encore les faire toi-même comme un grand °-° ; IWI



Et surtout ! Bon jeu owo

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si je devais trouver quelque chose d'éblouissant chez toi, ça serai ta connerie... | Alyss Kawashima | Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peut-etre que j'ai besoin de quelque chose
» Dis-moi quelque chose sur toi...
» Il y a quelque chose de pas " normal "
» Des nouvelles de la grève
» La Parentalité en fête !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ ADMINISTRATION ▬ :: 2# étape :: Fiches des Humains :: Archives des fiches-