AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dimitri Nashide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:19





    Prénom : Dimitri
    Nom : Nashide
    Âge : 19 printemps… et a dut se faire refaire quelques dents
    Orientation S : « Tu as des seins ? Oui ? Passe ton chemin ! » Signé Dimitri le Délicat.
    Type : –Humain-
    Alignement :- Odieux (et pas qu’avec les hybrides) -




Fire Hairs, Sky Eyes & Milk Skin.

Un éclair orangé, un éclat de saphir. C'est, sans doutes, ce à quoi fait penser Dimitri ; c'est un jeune homme, plus grand que la plupart de ses confrères masculins, surtout par rapport à des japonais, il est toutefois assez svelte pour, tout intimidant qu'il est, ne pas devenir imposant. Enfin, svelte, c'est l'impression que cela donne, en fait il est assez large d'épaule, doté d'une musculature fine, mais marquée, il n'est rendu mince que par sa grande taille qui cache sa carrure d'athlète. Sa peau est très claire, montrant clairement ses origines scandinaves, il sort malgré tout de chez lui et sa pâleur ne paraît en rien maladive, une peau de lait dont les reflets satinés révèlent la douceur soyeuse. Oui, cette peau est clairement celle d'un russe, cela étant confirmé par sa couleur de cheveux... pas vraiment nippone. Effectivement, le jeune homme est doté d'une splendide chevelure d'un roux flamboyant ; taillées en dégradé, les mèches enflammées descendent comme une cascade de lave le long de ses épaules pour, à leur point le plus long, arrivé jusqu'aux omoplates de Dimitri. Ces filins rougeoyant ne sont toutefois pas des plus ordonnés et il n'est pas rare qu'il tranche de leur rouge vif la pale carnation de son visage d'ange.

Et il n'a pas usurpé ce titre, son visage est un masque finement ciselé au courbe douce sans toutefois mettre en doute sa masculinité. Comme preuve de celle-ci se dessine notamment un menton volontaire, surmonté d'une paire de lèvres d'un rose appétissant, un anneau d'argent, glissé autour de sa lèvre inférieure tranche sa partie droite par son éclat métallique, répondant aux autres clous et anneaux décorant ses oreilles. Cette délicieuse bouche est, en général, tordue en une petite moue agacée et il est assez rare de la voir se tordre pour offrir un sourire. Un nez droit, sans être imposant, se dessine au-dessus, remontant jusqu'à deux sourcils d'un roux légèrement plus sombre que sa chevelure. Ce masque à la beauté indéniable est illuminé d'une paire de saphirs, deux prunelles à l'éclat azure qui gèle ou enflamme le cœur de quiconque les croisent. Ces iris semblent lui d'un éclat irréel tant ce bleu est profond et lumineux à la fois, pour reprendre l'expression russe : « La Volga coule dans ses yeux... » Certains de ses ex ont ajouté « ...et entraine dans ses rapides les cœurs imprudents. »

Pour ce qui est des vêtements, le jeune homme est changeant, n'ayant pas de style très précis il est rarement à fond dans l'un ou dans l'autre, il a toutefois une légère préférence pour les couleurs froides - bleu, violet, vert etcétéra - trouvant les autres trop tapent à l'œil, il aime aussi beaucoup les jeans et il ne sortira quasiment jamais sans l'un d'eux, tout comme il ne quitte jamais ses piercings et la large chevalière d'argent passé à son pouce gauche. Mais les anneaux de métal ne furent pas les seuls à traverser la peau neigeuse, et dans son dos, tracé à la pointe d’une aiguille, un tigre s’avance, dominant, vers ceux de qui il se détourne. La couleur de son pelage, rappelant le feu orangé de la chevelure du jeune homme, et ils partagent la glace de leurs yeux.





Bad Boy, Good Friend & Closed Heart

Excessif, caractériel, buté... c'est sans doute ainsi qu'on le décrirait le plus souvent, rajouté « insolent et irrespectueux » si c'est un vieux qui vous parle. Dimitri n'est, pour ainsi dire, pas des plus sociables, sans être totalement exclut, il reste souvent assez craint de la masse à cause de son caractère violent. Toujours à la recherche d'embrouille en tout genre, il n'hésite pas à se mettre dans des situations délicates voire carrément périlleuses rien que pour « s'amuser ». Mauvais garçon, racaille, casseur... d'autre parle d'un bon pote ou d'un mec sur lequel on peut compter voir d’un frère d’arme. Pourquoi cette différence, c'est simple, il y a le point de vu de ceux qui vivent dans le même monde que lui, et celui de ceux qui n'y comprennent rien. Si le jeune homme est si hostile ce n'est pas juste parce que c'est son caractère, c'est simplement que la plus grande partie de sa vie s'est faite dans un monde de violence.
Dim méprise ceux qui le regardent de haut en ne voyant en lui qu'une simple racaille comme une autre, pour lui, ces personnes ne comprennent rien à rien, pour lui, cette violence quotidienne est presque devenue une raison de vivre. Chercher des noises à une personne est une façon comme une autre de l'aborder, même si la suite de la relation peut s'avérer musclée et qu'il risque de finir par terre, la bouche en compote et les phalanges écorchées. Malgré tout, ces dernières années, si une maturité naissante diminue l’imprévisibilité de ses actes, il assume par là même une violence plus importante encore, ne pensez pas que son âge rime avec maturité… beaucoup doutent qu’il le devienne un jour.

Le rouquin est donc d'un abord difficile, rentrer dans le cercle très fermé de ses « amis » passe souvent par un combat ou deux et même son « amitié » est rarement de tout repos. Toutefois, tous ses potes vous le diront, une fois que l'on a passé cette « épreuve » on découvre un autre Dimitri, un jeune homme qui vie de la violence et qui en exulte certes, mais un jeune homme vivant, qui sait s'amuser autrement et sur lequel on peut compter en cas de problème, que cela résulte d'une bagarre ou simplement parce qu’on n’a pas d'endroit où dormir ce soir. Il ne faut pas non plus voir tout en rose, Dimi n'a pas un cœur d'or et ne le prenez pas pour un gros nounours - sinon vous vous réveillerez à l'hôpital - il est assez rancunier, très susceptible et résout rarement ses problèmes diplomatiquement mais bon, si on sait le prendre, il s'avère un bon copain et c'est ce qui compte le plus... non ?

Derrière les côtés « racaille asociale » et « bon pote » se trouve une troisième facette, celle qu'il ne montre qu'à ceux qui ont réussi à capturer son cœur... ou son lit, à défaut. Dimitri n'est pas quelqu'un que l'on séduit facilement, on pourrait même dire que c'est une véritable forteresse sentimentale, atteindre son lit n'est pas si difficile - si vous savez vous y prendre - mais pour entrer dans son cœur vous aurez intérêt à vous accrocher. Le rouquin est d'ailleurs d'une franchise redoutable, s'il ne vous apprécie que pour votre literie, il vous le dira sans détour et ne cherchez pas à lui faire sortir les mots fatidique car, même lors-ce qu'il est vraiment épris ses « je t'aime » sont des trésors que l'on garde précieusement. Pour ce qui est de son comportement exact quand son cœur s'est fait prendre... à vous de tenter l'aventure pour le découvrir, à vos risques et périls.

Ces risques seront dupliqués si vous êtes un hybride, ce n’est pas que Dimitri eut, à la base, quelque chose contre les boules de poils causantes, mais, certains lui ont laissé des cicatrices brulantes - parfois sur le cœur, souvent sur les bras – et il se méfie désormais d’eux encore plus que des humains… et ce n’est pas peu dire ! Inutile d’essayer de la faire craquer d’un miaulement de chaton ou d’un regard de chiot. Les animaux inutiles, en Russie on les noie.





Everyday I… Looking for trouble ! – and Shufflin’… Yeah fucking shufflin’ !-

Certains se demande peut être comment une telle personne a vu le jour et comment il est arrivé dans cette ville... et d'autres ne se le demande pas. Tant pis pour ceux-là, je vais tout de même raconter cette histoire.

Tout commence en Russie Occidentale, dans l'une des chambres de l'hôpital central de Moscou, un enfant naquit. Son père, suivant l'accouchement par vidéo conférence, depuis le lointain Japon, s'évanouit, malgré la large coupe de saké qu'il avait pris avant de se connecter. La péridurale ayant aidée la mère à supporter l'accouchement, elle rit même en voyant son mari tourner de l'œil de l'autre côté de l'écran, puis elle offrit un sourire lumineux à l'enfant, couvant ce petit être d'un regard au bleu étonnant. Ainsi Naquit Dimitri Nashide, dont on dirait pendant une toute sa vie qu'il ressemblait follement à sa mère de par le physique et à son père de par l'esprit.

Le jeune Japano-Russe grandit dans le pays de sa mère, bien qu'il prenne des cours de japonais - un des rares édits disciplinaires auquel le petit garçon voulait bien se plier, aimant bien trop son père pour ne pas apprendre la langue de celui-ci. Dès tout petit, on put voir que ce ne serait pas un enfant facile, adorable avec sa mère et obéissant au possible il était, avec les autres, d'un caractère désagréable et violent, se battant avec ses petits camarades ne se préoccupant pas des maîtres et maîtresses d'école il devint vite la terreur du bac à sable.

En grandissant il ne s'améliora pas, le collège fut le point culminant, là, il partit vraiment jusqu'aux extrémités de la violence, il y avait intégré une petite bande et, ensemble, ils se lancèrent dans une guérilla féroce contre les autres groupes. Se nommant « gang » avec une certaine effronterie cela n'était, au début, que des insultes, des farces de mauvais goûts et autre courtoisie. Puis, très vite, on en vint aux mains. Pendant cette période, il fut rare que le garçon ne rentre pas avec un œil au beurre noir, les poings et les genoux écorché. Au début, même si cela inquiétait sa mère, son père décida de le laisser se « forger le caractère » Yakusa de métier, ce dernier trouvait ces petites batailles entre gamins plus amusantes qu'autre chose et il se réjouissant que son fils se fasse ses premières armes. Dans la bande du jeune homme se trouvait, notamment, son meilleur ami un certain Shinpaki... drôle de nom pour un russe n'est-ce pas ? En fait ce n'en était pas un, japonais d'origine, ils s'entendaient particulièrement bien avec Dim pour la simple et bonne raison que leurs origines communes et la langue qu'eux seul au collège parlait tissaient entre eux les liens solides d'une complicité puis d'une amitié à toute épreuve.

Le collège, lieu des premières batailles, fut aussi le terrain des premiers amours. Ce qui fut bien compliqué pour notre rouquin car lui, contrairement à ses camarades, ne trouvait rien d'attirant dans les voluptueuses courbe féminines, ses yeux s'égarant, sans qu'il sans rende compte, vers les fessiers musclés des membres de sa bande... et tout particulièrement vers ceux d'un certain japonais. Shinpaki, qui connaissait trop bien Dimitri, découvrit bien vite le pot au rose, d'abord gêné par l'attirance de son meilleur ami, il finit par s'en amuser et à jouer avec lui, au grand damne du rouquin rougissant. Cela prit environ un an et demi avant que, finalement, Shinpaki décide de « tenter le coup » avec Dim, ne trouvant, après tout, pas si dégoutant les rapports homosexuels. Ce fut la première expérience amoureuse de notre racaille qui après que son meilleur ami ai finalement préféré les filles, enchaîna les histoires courtes, durant rarement plus d'une semaine - le plus souvent cela se limitaient juste à une nuit - il ne ramena, par contre, aucune de ses conquête à la maison, sachant parfaitement que son père considèrerait cela comme un affront à l'honneur familial. Ses penchants restèrent donc secrets.

Puis, arrivé en fin de collège, les affrontements inter gangs changèrent brusquement de nature, la violence s'accrut et on vit, dans les rues de Moscou, apparaître des bandes équipées de battes, de barre de fer voir même de couteaux.

C'est quand la mère de Dimitri, horrifiée, dut aller le chercher à l'hôpital après qu'il se soit fait planter un poignard lors d'un combat, que son père, lui aussi surpris par la brusque montée de la violence, décida de mettre le holà. Prenant ses dispositions, il décida de transférer son fils loin de ses fréquentations actuelles pour le rapatrier au Japon. Sachant que, si son fils restait proche de lui, il risquait fort de retomber bien vite dans le cercle de la délinquance, le père de Dimitri chercha un pensionnat respectable... ou du moins calme, pour inscrire son fils. Malheureusement, la plupart des grandes écoles rejetèrent directement le dossier d'élève à problème que leur présentait un malfrat notoire. Finalement, après plusieurs mois de recherche, il finit par tomber sur le pensionnat Teishoku, un établissement privé d’assez bonne réputation à cause de son bon traitement des Neko. Il se dit que son fils risquait moins d'y rencontrer d'autres voyous que dans un lycée de la banlieue de Tokyo. À sa grande surprise, l'établissement ne fut pas très regardant et, finalement, il put faire venir son fils au Japon.

Dimitri quitta ses amis et sa mère et, pendant presque une année, il vécut au pensionnat. Il y fit des rencontres, quelques Neko du monde de la nuit, quelques intellos diurnes aussi. Malgré tout, son pays lui manquait cruellement : sa mère, Shinpaki, les bagarres, la vodka. Il déprima bien vite, devenant cruel, usant de sa violence pour faire mal plus que pour se faire respecter. Alors qu’il se lançait à lui seul dans ce qui promettait d’être une nouvelle escalade de violence, il rencontra quelques garde-fous… un notamment, quelque part entre deux rayons d’une bibliothèque.
Ces personnes le poussèrent a se calmer mieux que son père n’aurais jamais pu espérer et si il ne se lia pas vraiment avec elles, ce fut en grande partie grâce à ces gens qu’il ne quitta pas Teishoku pour une maison de redressement… mais pour la rue.

Lassé du système scolaire et de ses règles, Dimitri entra dans le monde des grands, fuyant l’influence du clan Yakusa de son père, il partit vers le sud du japon, fonçant à travers le pays sur une moto volée.

L’exode du rouquin dura 2 années.
24 longs mois où il parcourut le pays de long en large, se faisait des « amis » un peu partout, racaille de Lycée, gang de motard, Yakusa, combattant de rue. Il se recréa le petit cercle de connaissance nécessaire pour survivre à la dure loi du bitume. Il murit, légèrement, il se renforça, beaucoup. Un tatouage fleurit dans son dos, des idées sérieuses dans sa tête. Malgré tout, il ne parvint pas à se créer des racines : coupée de celles qu’il avait fondées en Russie, Dimi semblait incapable de recréer doucement cet univers stable dans lequel il vivait.

Mais, après que les saisons eurent défilées deux fois… enfin, il passa à autre chose.
Ce changement d’état d’esprit arriva alors même que le vrombissement de sa moto se faisait entendre dans les rues d’une ville qu’il ne connaissait pas : Kichitown. Il avait envie de se poser, de réfléchir – chose assez rare pour être marquée d’une pierre blanche – c’est ainsi qu’il se retrouva dans cette ville mystérieuse, décidé à en faire la sienne.




Ton surnom : Dimi me va très bien !
Tu penses quoi du fow : C’est l’Olympe des Forum, on y croise tout plein de dieux et il y a du vin et des orgies ! (Quoi… y a pas d’orgie ? Nan mais attendez, je viens juste d’arriver !)
Comment as-tu découvert le forum : Durant les fouille de la tombe d’Aménophis
Le code du règlement : Le père noël est un petit poney ! (de la mer ?)


Dernière édition par Dimitri Nashide le Jeu 14 Juin - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:28

    Hanw. Hanw. Les bibliothèques, y'en a pas ICI OKEY ? Sâle roux.

    *La meuh elle Bave mais Iku veut rien savoir*
Revenir en haut Aller en bas
Mason Shaw
avatar
Admin

Messages : 932
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 25

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Milka.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:32



anglais merdique ? Peut être è_é

Qu'est ce que tu veux que je dise ? Hein ? Je te valide de suite mon chou ~ <3 Fais pas trop de dégat dans Kichi, on devra y mettre une police sinon. ( ca serait pas une si mauvaise idée...)
    Te voilà à présent dans la grande famille de Kichi Town ! Maintenant obligé de participer aux repas de fêtes, d'anniversaires, tu vas rapidement ne plus nous supporter. \o/ Un bon début de vacances avec ton arrivée ! Pour, alors, rester le plus longtemps, tu peux d'ores et déjà poser correctement tes bagages : Parasol, maillot de bain, serviette, pelle et râteau ! Mais pas près de l'écurie, le petit poney de la mer laisse une odeur désagréable avec ses algues... enfin, j'dis ça, c'pour toi hein. .o.

Dès ton arrivée, tu peux !



    Voter. Inviter tes amis !

    ► Aller poster ici pour pas qu'on te pique ton avatar et pour être le seul à l'avoir ! C'classe hein ? =D. C'est aussi pour faire plaisir aux admins, mais... chut. e3e; IWI

    ► Tu viens d'arriver et pour jouer, il te faut un humain ou une bêbête à poils ? Tu vas te sentir seul ? C'est ici qu'il faut aller ! IWI

    ► Humain ou rebelle, il te faut un toit. C'est ici qu'il se demande ; IWI

    ► N'aie pas peur de te perdre avec tes futurs amis. Tu peux très bien constituer une fiche de relation si l'envie t'en prend, par ici. Pour les codes, tu peux te servir de ceux mis à disposition par le staff, demander à un membre ou encore les faire toi-même comme un grand °-° ; IWI



Et surtout ! Bon jeu owo

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:33

Tu as raison, petit lapin, les bibliothèques s'pas assez confortables... il y a des toits en hauteur par ici ?

*Dimi ne bave pas, mais il a bien l'intention de faire baver le petit bleuet*

Et merci pour la Validamnation Ô Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:42

Welcome =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 18:48

Oh ! Le retour du rouquin 8D
Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Jeu 14 Juin - 20:17

Merci toutes les deux, au plaisir de vous croiser dans le Rp un jour !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   Ven 15 Juin - 0:08

*Arrive à la bourre *


Hello , oh tiens un rouquin c'est chouette ça . Bref bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimitri Nashide   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dimitri Nashide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès du Clown Dimitri
» Le Grand Paris
» Dimitri (Anastasia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ ADMINISTRATION ▬ :: 2# étape :: Fiches des Humains :: Archives des fiches-