AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]   Lun 2 Juil - 1:05

Haelwezhenn se leva de plutôt bon pied. En effet, le jeune homme avait plutôt bien dormi du fait qu'il avait passé trois jours entiers à supporter les nombreuses personnalités de sa maitresse, mais aussi à apprendre tout ce qu'étaient ces étranges machines qu'il n'avait jamais vu auparavant de sa vie. Qu'est-ce qui vous étonne donc? Qu'il ne connaissait pas le frigo? Il faut dire aussi que quand on est en Antarctique, on n'avait pas besoin de quelque chose pour faire refroidir les aliments car le vent glacial et la neige aidaient assez bien à conserver tout les aliments. Par contre, il avait aussi découvert les fours, et les ampoules ainsi que d'autres machines qui marchaient grâce à une grosse pile géante qui fournissait ainsi de l'énergie dans toute la ville. Dire qu'ici ils lavaient leurs linges grâce à des machines alors que dans son pays natal les femmes y lavaient à la main dans l'eau glacial et pleine de danser de l'Antarctique. Ici, la vie était donc plus confortable, mais le lama plaignait quand même les habitants de ne pas connaître ainsi le suspens de la vie : est-ce que tu vas te faire manger la main par un léopard des mers alors que tu es en train de laver ton pantalon? C'est ce qu'il regrettait un peu en tout cas, mais si jamais il trouvait un port et que l'eau était plutôt clair, il ne se gênerait pas de faire son linge là-bas.

Ah ce qui vous étonnait en fait n'était autre que le fait que la maîtresse du jeune homme avait plusieurs personnalités? Ne faites pas une tête aussi bizarre que celle qu'avait affiché le lama polaire en découvrant le lendemain de son adoption une autre face d'Anarchy. Il avait été sur le coup un peu perdu. Malheureusement, cela fait quelques jours que cela dure et il se demandait si elle n'osait pas un peu se moquer de lui en jouant un autre rôle. Après tout, il avait adoré le caractère de l'humaine quand ils étaient dans l'animalerie. Bon d'accord, c'était une psychopathe qui lui avait demander non seulement si il était très joueur mais aussi si il avait déjà tuer quelqu'un. Mais après tout, ne peut-elle pas être agréable aux yeux de quelqu'un?

Mais bon, le jeune homme ne voulant pas découvrir quel sera la face de sa maitresse ce jour-ci, il se décida donc de se lever assez tôt pour prendre une douche, s'habiller et prendre un gâteau dans la cuisine pour s'en aller dans les rues de Kitchi Town. Il faut dire aussi qu'à peine eu-t-il eu son pied posé dans le port à son arrivé qu'on l'avait attrapé pour l'enfermer dans une cage afin de le vendre. Ainsi voulait-il un peu jouer son touriste pour ce jour, même si cela pouvait inquiéter (ou non) sa maitresse sans lui dire un vague mot sa sortie.

Ainsi se promena-t-il dans les rues, silencieusement. Il regardait de gauche à droite, intrigué par ces jeux de couleur qui permettaient aux humains et aux autres hybrides de savoir si ils devaient ou non traverser la rue, mais aussi impressionné par tout ces grands véhicules qui contenaient sans doute des kilos d'un produit qui demeuraient un mystère comme il ne pouvait les voir. Il regardait aussi les vitrines, se moquant parfois des tenues des femmes qui cherchaient un chapeau ou alors des hommes qui voulaient un costume qui ressemblait énormément au plumage des manchots. Mais malgré cela, il se sentait mal. Non, il n'était pas dans son élément. Jamais il aurait cru que le monde extérieur était aussi étrange, que les gens se baladaient sur des montures en fer et acier avec deux roues avec des mouvements bizarres de la jambes, ou mettaient des choses bizarres dans leurs oreilles, reliées par un fil à une étrange petite machine qu'il ne connaissait toujours pas. Non, il ne savait rien de ce monde, et avait l'impression d'être un nouveau né. Cependant, il avait aussi envie de savoir tous ce qu'étaient ces choses qu'il ne connaissait pas, rien que pour assouvir sa soif de culture.

Mais sans même s'en rendre compte, Haelwezhenn était passé alors devant une animalerie, et c'est en réfléchissant un peu mieux qu'il y revint, se demandant si c'était la sienne, ne se souvenant point du chemin qu'il avait prit avec Anarchy pour aller chez cette dernière. Mais ce n'était pas son animalerie, une autre qu'il ne connaissait pas. Il laissa échapper un soupire. Dommage, il aurait bien voulu montrer aux autres hybrides du magasin dans lequel il était autrefois afin de les narguer et bien leur montrer que même un lama polaire qui crachait sur tout le monde avait autant de chance de se faire adopter que par un misérable qui restait là à geindre, sans se défendre des maltraitances que lui infligeaient les humains. Mais l'idée de le faire à ces inconnus lui montait déjà à la tête.

Mais est-ce que entrer dans une animalerie étant soit-même un hybride était une bonne idée? Il n'en savait rien, mais après tout, n'avait-il pas été adopté? De toute façon, il serait carrément suicidaire de vouloir se promener dans un endroit pareil sans avoir une humaine qui irait le chercher pour lui coller une tannée parce qu'il est parti de la maison sans prévenir -ou juste pour le plaisir. Puis, un hybride qui entre dans une animalerie, cela doit forcément être un hybride déjà adopté non? Et enlever un hybride déjà adopté pour le vendre c'est du vol non? Ce qui pourrait amener quelques procès, n'est-ce pas? Donc, il n'avait rien à craindre, et de toute façon, même si il devait avoir peur de quelque chose il ne l'aurait pas rien que pour s'amuser.

Haelwezhenn entra donc dans l'animalerie, silencieusement. Le vendeur le salua avant de faire une drôle de tête. Sans doute avait-il remarquer ses deux longues oreilles de lama polaire à son crâne. Le jeune homme salua, et fit mine d'ignorer les regards du vendeur qui le laissaient pour la simple et bonne cause que tout les humains à l'approche d'un hybride faisait cette tête. Est-ce qu'il allait le questionner pour sa visite dans un tel lieu? Il n'avait pas intérêt, il irait le remballer ou trouverait une excuse. Mais l'humain ne semblait pourtant pas vouloir s'approcher de lui, ce à quoi il ne s'était pas vraiment attendu pour tout vous avouer. Ainsi l'hybride lama polaire regardaient d'autres de ses congénères prisonniers, se sentant ainsi plus libre qu'auparavant avant de voir quelque chose. Une hybride était enfermée, non loin de lui,et comme dans toute animalerie, il y avait une pancarte. Le jeune homme s'en approcha et regarda alors ce qui était écrit dessus. "Vache". Apparemment c'était la race animale de la jeune femme qui se présentait devant lui.

Mais qu'est-ce qu'était une vache? Telle était la question. Après tout, il n'en n'avait jamais vu de sa vie. Haelwezhenn, se demandant alors ce qui se passait regarda alors l'inconnue avant de lui adresser la parole :

"Excuse-moi, bonjour. Qu'est-ce qu'une vache?"

Elle pouvait faire un dessin ou juste donner une légère description, il pourrait alors un peu comprendre. Puis, au fait que deux hybrides se parlaient, si les vendeurs s'en plaignaient, il n'hésiterait pas à leur cracher dessus pour les calmer....
Revenir en haut Aller en bas
Milka Chigusa
avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]   Mer 11 Juil - 20:15

Je me réveillai, un nouveau jour s’était écoulé. Ça faisait combien de temps que j’étais là ? je ne sais plus. Seul les gens qui passaient devant mes yeux me faisaient voir que j’étais toujours en vie. Mes journées étaient ponctués de siestes, de repas donnaient à la hâte dans un bol, des gamelles d’eau et enfin les petits besoins. Bien sur, parfois, on me lavait pour être présentable devant les gens qui défilaient devant les cages. Qui observaient en silence…

Mais je me rappellerais toujours du premier jour, je me réveillais nue, des gens autour avec des gants blancs me regardait, me touchait, écrivait. Ils me posèrent des questions, mon âge, mon prénom, mon nom. Si j’avais déjà fais… la « chose ». Je demandais ce qu’était la chose et on essaya de me l’expliquer avec des mots assez cru. Tout s’embrouilla dans ma tête, je lâchais un meuh d’incompréhension et on me dit alors que la « chose », consistait à faire des bébés. A mettre des graines dans le ventre de la maman, on ne m’avait jamais mis de graines dans le ventre donc je secouais la tête de droite à gauche. Après, on me demandait d’où venait mes sabots en or, je le dis difficilement, en pleurant. Ils touchèrent et j’entendis quelqu’un dire que mon prix serait encore plus élevé grâce à ça.

Quand tout fut fini, on me tendit mes habits propres, mes bottes aussi. Je me rhabillais et on me conduisit à ma cage. Je trouvais ça amusant... Mais j’appris rapidement que je ne devais pas passer la main entre les barreaux pour toucher quelqu’un. Je me prenais souvent une tape, mais malheureusement je réessayais à chaque fois. J’avais besoins de câlins, de touchés, de parler, d’un sourire… c’est tout rien de plus.

Mais ce jour là fut différent … je vis un homme aux longs cheveux, avec des yeux dorés s’approcher. Il ne paraissait pas méchant. Je m’approchais aussi des barreaux et passa mon bras au travers, venant accrocher un morceau de tissus entre mes doigts. Je le fixais, avec mes grands yeux quand je l’entendis parler. Mes oreilles se dressèrent en l’entendant, surprise de sa question. Je montrais alors les taches sur mes quelques habits, mon mini haut, mon mini short... Ensuite je montrais mes oreilles tachetés et ainsi que ma queue et mes cornes. Ensuite je meuglais et dit :

« Une vache c’est dans les champs ! On nous mange... » Un frisson glacé me parcouru on le disant. Je rajoutais : « Du…cuir... Aussi ! Et on fait du lait ! »

Je me retournais alors pour donner un verre que j’avais remplis de lait , je devais me traire sinon j’avais mal au ventre. Je le fis passer à travers les barreaux et lui tendit. Je m’exclamais alors en souriant :

« Goute ! C’est super boonn ! Meuuuuuhhh »

Et agitait mes oreilles ainsi que ma queue, contente de pouvoir parler.

(j'espère que ça te convient ><;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]   Mer 25 Juil - 0:07

[HRPG : désolée, j'étais pas mal occupée ces temps-ci :s ]


Le jeune homme était, il faut bien le dire, un peu perdu. Oui, on lui expliquait juste que les vaches étaient des animaux qu'on utilisait rien que pour les manger, boire leur lait et en faire du cuir. Mais Haelwezhenn devait bien avouer qu'il ne comprenait toujours pas grand-chose. Une vache présentée sous ces trois formes-là, ça ne servait à rien. Surtout que le cuir, il en avait pas vraiment toucher du fait qu'en Antarctique, les vêtements étaient pratiquement tout fait en laine de lama. Mais peut-être qu'il en avait vu sans même se demander ce que c'était. Aussi les champs, qu'étaient-ce ces lieux? Ouh là, l'albinos devait vraiment apprendre de chose en ce monde si il ne voulait pas rester totalement ignorant. Il faut dire aussi que dans son pays natal, tous ce qu'il y avait, c'était de la neige, de la glace, des manchots (à ne pas confondre avec "pingouins" qui peuvent voler) qu'il trouvait marrants, des éléphants des mers dont il ne pouvait plus supporter le cri, des phoques sympathiques, des léopards des neiges qui voulaient manger ses amis en costume trois-pièces, les chiens-loups qui aidaient les humains, les lamas polaires dont il avait les gênes et les ours polaires qu'Haelwezhenn avait le don d'attirer vers lui pour se faire manger tout cru. Et encore, il en avait manquer des animaux. Mais sinon, niveau végétaux, il y avait absolument rien là-bas.

Cependant, quelque chose étonna encore plus le jeune homme. Oui, mais au moment-même où il comprit ce qui se passait, il devint un peu rouge. Non de timidité, de honte, ou autre. Non. Pour une fois, le jeune albinos devait bien avouer qu'il était gêné. La jeune fille pour lui expliquer ce que produisaient les vaches s'étaient retournée avec un verre qu'il avait bien vu VIDE. Mais quand elle s'était retournée, il était REMPLI. En tiltant ce qui s'était passé et en faisant un lien entre le lama et la vache au niveau du lait, il rougit. Elle venait de se traire en gros? Mais pourquoi une hybride irait produire du lait? Question stupide à laquelle il se répondit tout seul et assez vite : si lui pouvait produire une sorte de laine avec ses cheveux qui étaient doux et chauds tout en ressemblant aux humains, alors pourquoi pas une hybride-vache capable de donner du lait?

Il resta sans voix devant le verre que lui tendait la jeune demoiselle. Est-ce qu'il devait vraiment boire cette chose là qui venait en sorte sortir du corps de cette jeune fille? Bonne question. Cependant, il entendait le vendeur à son comptoir qui semblait un peu rire du fait que le lama polaire était gêné, ce qui le touchait dans sa fierté. De plus est, il était fort malpoli de refuser ce que voulait nous offrir quelqu'un. Il laissa échapper et prit le verre avec un sourire un peu forcé.

"Mer...Merci."

Décidément, il était dans de mauvais draps. Il se devait de boire tout ce lait. Le jeune homme bougea un peu le verre pour y voir la texture. Disons que c'était un peu différent que celui du lait de lama, mais pourquoi de ne pas essayer? Le jeune homme avala sa salive, rougit de plus belle et bu alors le contenu du récipient. Lorsqu'il eut terminé son breuvage, il tendit alors à la demoiselle le verre vide d'une main, alors que de son autre bras il s'essuyait la bouche. Le lait de vache était vraiment... spécial. Remarque, cela pouvait être à cause de ses habitudes. Une personne qui mange telle marque depuis x années aura du mal à en prendre une autre. Puis remarque, ce n'était pas mauvais. Toujours aussi rouge, le jeune homme regarda la demoiselle une nouvelle fois. Il avait bien envie de détourner un peu le regard d'elle à cause de sa gêne, mais il n'avait pas envie non plus de se montrer docile. Pour lui, regarder autre chose que son interlocuteur était signe de faiblesse. Or lui, était tout sauf faible, du moins c'est ce qu'il pensait être.

"C'est vrai que ... ce n'est pas mauvais.... Merci encore... "

Haelwezhenn se rendait bien compte qu'il était réellement gêné. Après tout, il ne s'était pas attendu à ça. Cependant, il eu comme un tilt. Après tout, c'était étrange. Pourquoi avait-elle un verre dans sa cage? Il fronça les sourcils avant de regarder tout autour de lui : aucun autre hybride avait un quelconque accessoire de plus chez lui. Est-ce que des fois ces humains n'oseraient pas demander à cette jeune fille qu'elle se trait rien que pour eux? Et si ils osaient la toucher? Peut-être que c'était le cas. Quand il avait été encore qu'un pauvre objet en vente, il avait bien entendu certain de ses congénères se plaindre d'humains pervers qui les avaient tripotés. Le lama Polaire ne pouvait pas supporter cela : qu'on ose toucher aux plus faibles. Bon, d'accords, pour lui pas grand monde valait quelque chose, et encore moins les êtres dociles, mais cette fille lui avait fait apprit ce qu'étaient les vaches et semblait bien sympathique. Puis aussi, elle aussi provenait d'une espèce productrice. Combien de fois avait-on tenter de lui couper les cheveux rien que pour faire un bonnet? Telle était la question. Il savait ce que pouvait ressentir la demoiselle et ne pouvait pas la laisser là. Oui, il devait la délivrer, la cacher des humains, même de sa maitresse, et lui apprendre à se rebeller, à vivre indépendamment des êtres humains. Car oui, il sentait qu'elle n'allait pas être comme lui dehors.

Haelwezhenn se rapprocha de la cage dans laquelle l'hybride était enfermée avant de se mettre à chuchoter :

"Dis-moi, est-ce que ces humains te font du mal? Est-ce que par hasard ils te toucheraient?"

Il devait en avoir le cœur net. Au pire, si la réponse était négative, il l'aidera quand même à quitter ces lieux cauchemardesques. De toute façon, si on ne la touchait pas maintenant, que serait-il de demain? Peut-être qu'un humain ira l'adopter et lui fera Dieu-sait-quoi.

"Et dis, voudrais-tu visiter le monde extérieur?"

L'albinos jeta ensuite un regard au vendeur qui semblait parler à quelqu'un au téléphone, son nez plongé dans son carnet. Sans doute une commande pour la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Milka Chigusa
avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]   Dim 7 Oct - 18:50

Milka attendit qu’il boive le lait, qu’il goute mais il n’avait pas l’air de vouloir. Des larmes lui montèrent aux yeux assez rapidement, le voyant brouillé à présent. Mais quand il bu le lait, elle eu un immense sourire et se frotta les yeux s’exclamant :
« De rien monsieur ! »
Mais quand elle le vit regarder autour de lui avec un air méchant sur le visage, elle eu peur. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Ses oreilles se baissèrent lentement tandis que la peur l’envahissait. Quand il s’approcha de la cage, elle recula mais elle l’écouta. Ses oreilles se dressèrent suite aux deux questions. Sur son panneau accroché à la cage, il y’avait écrit « vierge » et elle se rappela quand on l’avait attrapée. Alors elle commença son récit :
« Meuh ! Ze.. ils m’ont mise toute nuee ! Meuh… et..ils z’ont ouvert mes jambes ! Et.. ils z’ont regarder partout partout ! Même la bouche.. et z’ai entendue dire que z’était vierze ! Et ze… voilà… »
Puis elle ajouta :
« Et za veut dire quoi être vierze ? Et ze veux bien sortir ! Meuh ! Ze voudrait bien aller au parc ! Y’a de l’herbe , des manèzes , des fleurs et tout ! »
Elle s’était à nouveau approchée de la vitre, attrapant entre ses doigts le pantalon de l’homme devant elle, le regardant avec des grands yeux interrogateurs. Certains trouvé son zozotement adorable, d’autre gamin. Quand elle était petite, sa famille, trouvait son comportement tout à fait adorable, craquant et mignon. Elle était la petite puce de la famille, et l’ayant surprotégée ne connaissait rien à la vie. Même l’inspection elle avait trouvé ça normal, trop gentille et naïve la puce surement.

( un peu court désolé >< et du temps aussi , j'ai eu quelques soucis)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas qu'on est pas sociable que forcément on ne peut pas se montrer parfois sympathique! [PV Milka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» chien trop speed
» CHAT MALE CASTRE SOCIABLE DEHORS DEPUIS DES MOIS PERD SON POIL AU COU CHERCHE ACCUEIL
» Chaton 5 mois, sociable, à la rue, URGENT - Orchies (59)
» RECHERCHE URGENTE DE FA EN IDF OU ASSO POUR CHAT SOCIABLE DANS CITE/93
» (RP) Titi, chat tigré sociable ++, DEHORS, respire mal ! cherche FA ou adoption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS NON FINIS-