AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'existe aucune activité plus saine. |Keithette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anarchy Whammy
avatar
Oh, are you still alive?

Messages : 1460
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 92
Phrase du jour : ...And oh I love it. ♥ ~

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Il a un nom le gamin ? Ah oui, Hael' truc.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Il n'existe aucune activité plus saine. |Keithette.   Lun 3 Déc - 0:59


Parfois il y a des jours comme ça où rien ne nous tente. Où l'envie de ne rien faire semble même fade et qu'au final on ne sait pas comment occuper sa journée. Alors on reste allongé, ou on se balade. Anarchy avait choisi la deuxième option. Comme toujours, elle décidait de vagabonder à la recherche du truc, qui la ferait craquer, qui attirerait son regard. Après tout, mis à part se balader en permanence d'un air végétatif et vaquer à ces occupations plus ou moins légales, cette Anarchy ne faisait pas grand chose,il n'y avait rien de bien passionnant. Elle aurait pu s'asseoir et se prendre un bon bouquin, mais elle n'aimait pas les livres. Elle n'avait jamais vu l'intérêt de parcourir des lignes et des lignes, racontant l'histoire de quelqu'un d'autre, plus heureux, plus chanceux, plus intelligent, que soi. Pourquoi voudrait-elle entendre parler de quelqu'un à qui tout réussit, si elle-même n'était pas dans ce cas-là ? C'était comme remuer le couteau dans la plaie. Un hobby, n'est-ce pas pour s'amuser ? Qu'est-ce qu'il y a d'amusant à avoir mal ? Et volontairement en plus, puisque personne ne les force à lire. Vraiment, elle ne comprenait pas ceux qui aimaient lire. A la limite, les thrillers, et encore, elle ne les finissait jamais, jalousant ces personnes ayant face à elles des psychopathes, ces héros.

Cette après-midi là en se levant, - ayant sûrement dormit toute la journée, elle n'avait aucune idée de quoi faire et la perspective de rester à nouveau allongée ne la tentait pas plus que ça, c'était ce qu'elle avait fait toute la journée après tout, ni même celle de chercher à s'instruire. Un vrai légume, je vous dis. Elle enfila alors sa robe noire, ses énormes bottes assorties accompagnées d'un sac remplit d'une multitude de choses, dont principalement, son cutter, ayant bien évidemment, son appareil photo autour du cou. Une évidence même. Elle resta dix minutes devant la porte de son appartement, avant de prendre une direction au hasard et de laisser ses pieds la guider. Avec la cadence d'une torscargot, attention.

D'abord, elle passa dans de nombreux magasins à deux doigts de fermer avant de ressentir le besoin d'aller dehors. Le vrai dehors, soyons clair. Pas l'intérieur de la belle ville qui lui donnait l'impression d'être encastrée dans un feuilleton télévision dégoulinant de guimauve. Non, l'extérieur, le vrai, le monde réel, celui qui semble désastreux, sale, fataliste. Il lui arrivait en effet d'avoir une envie ainsi soudaine, envie sans aucun doute provoquée par le capharnaüm produit par ses chers camarades humains grouillant dans tous les sens de la rue commerciale. Finalement cela semblait aussi fade et ennuyeux, comme tout, rien ne semblait l'intéresser après tout. Alors elle continua d'errer fantomatiquement, elle en avait l'apparence, n'est-il pas, sans pour autant rechercher une occupation.

Rien ne la tentait, même pas l'idée d'aller admirer l'eau paisible et calme de la mer ou d'une rivière. Ni de faire inutilement du lèche-vitrine pour le peu qu'elles étaient éclairées. Oh que non, Anarchy ne s'intéresserait pas à ces choses si futiles, peut-être qu'Anarchy oui, ou encore Anarchy, mais pas Anarchy.

Elle vagabondait par-ci par là, ne prenant même pas la peine de regarder où elle allait ni qui elle croisait. Peut-être passait-elle à côté d'occupation qui aux yeux de n'importe qui, aurait pu paraître amusante et captivante, mais qu'importe, il s'agissait d'Anarchy. Il lui fallait quelque chose de mort, de souffrant, ou d'illégal pour l'intéresser.

Puis la fatigue se fit sentir ou pour être plus exacte, la lassitude de marcher. Le pas lasse et surtout lent, elle traînait plus les pieds qu'autre chose avant d'arriver à cet endroit. Alors, elle s'arrêta enfin. Dès l'instant où elle y avait mis les pieds, ses yeux brillèrent face à cette merveille. C'était si beau.

Les bras dans le dos, les jambes croisée, la tête penchée, et la bouche entrouverte, cherchant pour l'une des rares fois à s'exprimer sans aucun souhait de manipuler, à s'exprimer par elle même, réellement. Elle ressemblait plus à un spectre qu'à autre chose. Gardant un visage pourtant impassible, un léger sourire désespéré se dressa sur ses fines lèvres.

« Vous jouez avec moi ? »

Devant elle se trouvait le cimetière des animaux, vous savez, cet endroit où Papy Durant à fait enterrer Rex le caniche parce qu'il l'aimait tellement. Elle observait l'endroit, cherchant comment le souiller de ses si jolies et innocentes petites mains.


{Je sais on avait dit pas ici, mais le cimetière me faisait pitié tout seul sans aucun post, j'espère que ça te dérangera pas trop.
Tellement adorable.

_________________
[
Revenir en haut Aller en bas
Mason Shaw
avatar
Admin

Messages : 932
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Milka.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Il n'existe aucune activité plus saine. |Keithette.   Mer 5 Déc - 15:11


Un peu de vent, de fraicheur pour s’opposer aux chaleurs oppressantes de ces derniers jours. C’est un temps qui est tout à fait agréable et qui permet, enfin, de sortir sans suffoquer a cette pression extérieur. Ironie, quand tu nous tien. Non, aujourd'hui, il ne faisait pas spécialement beau, le soleil ne vous ébloui pas avec son lumineux sourire, il ne vous rends pas aveugle avec un regard de braise. Non. Il est seulement caché par nombre de nuages aux teintes plus grises les unes que les autres. Mais ce n'était pas dérangeant. Non. Au contraire. Quand le soleil pointe ses rayons, les sourires sont de mises. Tout le monde débordent d'énergie et sautillent, sautillent... sautillent... Partout. Dieu que c'est agaçant. Mais c'était maussade comme temps. Parfait. Aimant se balader, vêtu à son habitude, il avance dans la ville, bondée, bien évidement. La météo, lui semble-t-il, avait prévu de la pluie. Alors voilà pourquoi certains avait parapluie au bras.


C’est en pensant à tout ce qu'il pourrait faire aujourd'ui que Keith se ballade dans la rue. Il ne pleut pas, mais il fait assez froid, le vent souffle contre tout ce qu’il trouve. Il ne pleut pas. Pas encore. Les yeux au ciel, les mains dans les poches de son jean collé à son corps, il sent que les gouttes ne tarderont pas. Le temps de marcher encore avant de se rentrer. Les cheveux attachés en une couette assez haute, quelques mèches se rebelles et encadrent son visage dans une rainure rousse. Son cache œil est noir, comme la plupart du temps et à, mis a part son jean, une chemise blanche surplombée des petit haut noir que portent les serveur. Il n’a jamais pu mettre de nom dessus et cela, il s’en foutait pas mal. Il le porte, c’tout. A ses poignets, ses éternels bracelets. A son cou, une cravate lâche et a ses hanches les chaines fines qui cliquettent à chacun de ses pas.

Dans le quartier où la plupart des maisons se trouvent, Keith marche sans but. Une marche qui le mène hors de la ville. Il avait tout son temps alors pourquoi ne pas se laisser aller a quelques pas supplémentaire. Sur son chemin, les cailloux volent, propulsés par des coups de pieds bien placé. Au bout de ce chemin, un panneau de bois, vieillis par le temps lui indique la direction du cimetière de la ville. Toujours en dehors de l'agglomération. Il ne faudrait pas déprimer d'avantage le moral de nos bonnes gens. Allons, ce n'est pas correcte
de leur soumettre une vue si morbide. Keith sourit. Dans sa tête passait des rencontres Zombie-humains-hybrides qui pouvaient s’avérer... marrantes.

Tout en pensant à cela, Keith se trouvait à l'entrée du parc. Et à sa grande surprise, alors qu'il pensait être seul, une demoiselle se trouvait entre les tombes. Mais ce n'était pas le coin des tombes humaines, non, mais celles de leurs meilleurs amis. Le hamster que t'as écrasé avec ton gros cul, ou le poisson que t'as étouffer dans les tuyaux de tes canalisations. Ce genre de truc quoi. Ce que tout enfant à fait et que les parents on dut nettoyer à leur suite. A leur place, le roux aurait laisser pourrir le cadavre de l'animal jusqu'à que le gamin
le nettoie. Même si cela pouvait prendre des semaines, voire des mois.

Donc, la demoiselle, à la chevelure … verte, jaune, caca d'oie fluo, complémentaire à la sienne dans la roue colorimétrique. Elle peut paraître étrange, mais Keith l'aimait bien. La couleur de cheveux, dans la mesure ou elle est volontaire, entendons nous bien, reflète l'état d'esprit de la personne a l'autre bout des racines. S'approchant de quelques pas, il entends les mots prononcés par cette donzelle. A qui donc parlait-elle ? Aux cadavres, de toutes évidences. D'ou il se trouvait, le roux voyait un profil d'appareil photo. Et bien, serrai-elle une nécrophile qui prends également plaisir à garder souvenirs des ses travaux ? Le sourire sur les lèvres humides de notre homme s’élargit. Et ne voulant guère plus rester dans le silence et l'anonymat, Keith passa juste derrière elle, , une
branche arbrisseau, sèche et moussue, et la passa pardessus l'épaule de cette jolie alien. Surprise, peur, ou joie, peut importe la réaction, il en voulait une, il voulait l'analyser, en sourire et s'en délecter. Alors pour faire bonne mesure, il prononça quelques mots d'accompagnement.

    « Puis-je me proposer pour jouer ? Bien que mon sang soit encore chaud et que je ne soit pas plus animal qu'un autre. »


Tu me dis si tu en veux d'avantage. ~
Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'existe aucune activité plus saine. |Keithette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au secours! C'est bientôt noël!!!!
» Quelques suggestions d'activité physique à l'extérieur
» Mes activités : ateliers d'auto-coaching et de développement personnel
» feuille d'activité
» Mes activités : accompagnement individuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ VILLE DE KICHI ▬ :: Eika-Iki :: Cimetière-