AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Perdue~   Mar 18 Déc - 22:48

Les rues, puantes, pleine de saleté et d'hommes plus pervers les uns que les autres.

Je m'étais décidée de me promener quelque part et me voilà dans cet endroit, rien pour me protéger. Vêtue d'un kimono rouge et blanc broder avec quelque bijoux sans valeur, d'une chevelure aussi délicate que de la soie ornée de fleur rouge, mon style est propre-à-moi et j'aime ça ! Pourtant, l'endroit n'était vraiment pas plaisant, pour ce genre d'accoutrement, moi qui ne voulais pas me faire remarquer ces réussis et perdue en plus.


Soulevant légèrement mon kimono pour qu'il ne traîne pas à terre, un homme bien douteux ce dirigea vers moi, le sourire au coin ''Pourquoi, une jeune femme si belle soit dans un endroit pareil ''de peur la seule réaction possible, c'est de courir le problème c'est que je ne voulais pas qu'il me suive donc je me décide de recule doucement sans vraiment vouloir lui répondre ''Oh, mais tu es une hybride !'' s'exclama-t-il aussi vite quand il toucha, mes cornes asser visible je dirais.

La seule chose que ressentait mon coeur dans un moment pareil, c'est la peur, la peur d'être violée ou d'être utilisée comme....non je ne préfère rien dire sur ce sujet. L'homme mystérieux avait déposé sa main sur ma joue pour la caresser.

× Ne me touche pas ! ×m’exclama avec un peu d’arrogance.

L'homme avait belle et bien décider à me chercher et continuer son approche vers moi, le problème c'est qu'il ne savait pas que je maniais très bien le feu, me demander pas pourquoi, moi-même je suis perdue « Rêve mon coco », une main dans ma poche sortie un briquet et le cacha pour commencer à cramer un petit bout de sa veste ''Viens poupée, je ne vais pas te manger'', après quelque instant on pouvait sentir le bruler à des kilomètre à la ronde, c'est à ce moment-là que je me suis décidée à courir le plus vite possible pour me cacher dans le coin d'une ruelle.

× sauvée.. ×

Enfin, bien manier le feu est un grand mot, je débute seulement dans l'art de tout cramer sur mon passage « j'espère qu'il ne me suivra pas », une peur avait envahi mon corps, tremblante et perdue dans ces rues, la seule chose que je voulais faire ces rentrer....mais où !


Dernière édition par Lou Sayori le Jeu 20 Déc - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ai Enigma
avatar
« Clef de Souvenirs ...

Messages : 26
Date d'inscription : 10/12/2012
Age : 20
Phrase du jour : "Tout est affaire de regard. Du regard qu'on porte sur le monde." E.l'H

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: ~
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Perdue~   Jeu 20 Déc - 9:31

    Une rue pavée.
    Il y avait des gens, des voitures. Les rues étaient toujours des nids de vie, où tous s'affairaient, perdus dans leurs pensées, avec leur téléphone, écoutant de la musique. Il y avait aussi toutes sortes de gens. Des grands, des petits, des visages familiers, des visages inconnus. Des gens habillés en jogging et d'autres en tailleur.
    Et dans tout ça, Ai errait.
    Elle errait, tournait de là, se retrouvait dans un cul-de-sac, rebroussait chemin, observait les gens. Elle était paumée. Paumée dans ses pensées, stressée.
    Angoissée à l'idée d'être à nouveau seule.
    De toutes ses forces, elle espérait. Elle espérait que lorsqu'elle rentrerait chez elle, elle retrouverait sa famille, qui lui avait fait une blague de mauvais goût.
    Mais ce n'était qu'un rêve.
    Et puis qui suis-je, au fond ? Personne ne se souvient de moi. L'existence passe par le souvenir.
    Je fais comme si j'étais quelqu'un d'autre. Mais je ne suis que moi.

    Je m'arrêtai et m'assis sur un banc. J'étais lasse. J'entendais derrière moi le clapotis léger d'une gouttière laissant échapper, goute par goute, un reste d'averse. J'essayai de me vider la tête, de me concentrer simplement sur ce son.
    Je n'y arrivai pas.
    Une silhouette lumineuse passa en éclair devant moi, juste après qu'un cri terrifiant emplisse la rue. Regardant du coin de l'oeil une étincelle reconnaissable à son crépitement singulier, il devait y avoir un genre d'incendie dans le coin.
    Je me levai. Mieux vaut ne pas rester dans les parages. J'imaginais trop bien le policier me hélant pour m'interroger ou je ne sais quoi, puis réclamant mes papiers.

    En me dirigeant vers la direction opposée, je reconnus la silhouette lumineuse qui tournait à l'angle d'une rue. S'enfuyait-elle ? Après tout, elle courait au moment où quelqu'un a hurlé.
    Oh et puis quoi encore. Qu'est-ce que j'allais faire ? La poursuivre et la livrer à la police ? Et me taper un contrôle d'indentité en prime ? Non.
    Je pense que... J'avais juste envie de parler à quelqu'un.
    Après un profond soupir, je repartis dans une direction au hasard, me déconnectant de la réalité.
    Bha, quel mal. La réalité n'était plus ce qu'elle était. Elle n'était plus ce rêve éveillé que j'avais vécu toute ma vie. Je suis peut-être folle, vous savez. Mais en fait je m'en contre-fiche.
    Je ne devais pas perdre la face. "Always smile makes me feel happy."
    C'était une citation de ma soeur. Je souris à son souvenir, mais mes yeux se remplirent de larmes que j'essuyai d'un geste rageur de la main.
    Je tournai dans une ruelle.

    Je regagnai la réalité lorsque je reconnus la silhouette blanche. C'était une jeune hybride d'à peu près mon âge, possédant de magnifiques cheveux clairs. Elle portait un long kimono blanc et rouge, quelque peu froissé par sa course, sans doute.
    Mais quelque chose, derrière son apparence, me disait qu'elle avait peur. Une angoisse naissante, ou finissante, qui restait sourde mais bien présente.
    Peut-être n'était-ce que mon imagination.
    Je m'approchai de deux pas, laissant environs un mètre entre nous deux. Je sortis mon carnet de ma poche et griffonai rapidement quelques mots.




    Ca va ?


    Je le lui tendis en souriant. Ou dumoins, ce sourire se voulait vrai malgré les sombres pensées qui m'envahissaient depuis maintenant plusieurs jours.


Dernière édition par Ai Enigma le Sam 22 Déc - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Perdue~   Sam 22 Déc - 5:03

Je n'aime vraiment pas cet endroit !

Mon coeur ne pouvait s'empêcher de battre à une vitesse folle, j'en pouvais plus de se stresse constant et de cet endroit peu fréquentable. Je pouvais encore sentir l'odeur de cet homme si misérable et vaniteux. J'essayais par tous les moyens d'oublier cela, même si ce n'était pas chose facile « Je me sent nul.. », c'est vrai que mon exploit n'était pas très....comment dire, très agréable, surtout que l'homme ne me voulait pas de mal, enfin je pense. Tout homme reste sauvage malgré leur discipline et leurs strictes éducations. Je me sentais un peu nul d'avoir fait cela, surtout le cramer quoi l'homme ne m'avait rien fait seulement prendre mon bras. Tout me tourmentais en ce moment, mon passé oublier, cet homme et cette ville si grande et moi qui suis si petite.

La journée avait déjà mal commencé pour moi, alors maintenant tout à basculer à trop vouloir voir et découvrir voilà ce qui arrive « Je vais encore me perdre. », bougeant légèrement le pied, je voulais retourner me promener, même si j'allais encore me perdre pour pas changer « non, je reste ici » et je pense que c'est une bonne idée.

« Que faire ?!

Mon coeur ce calma tout doucement, après avoir pris une bonne respiration, tout était redevenu calme autour de moi, aucun bruit, rien pour me perturbée dans mes penser. Je n'avais même pas remarqué, les personnes qui passaient devant moi ce demandant ce que je foutais là. Mon regard était vide et mon esprit ailleurs, mes yeux c'était posé sur l'ombre d'une silhouette inconnue, relevant légèrement la tête, mon regard c'était posé sur une jeune fille aux cheveux noir corbeau, ça peau si pâle me rappelais la neige et les plaisirs d'hiver, aller comprendre pourquoi. Étrangement, elle me donna un carnet, j'ai pris le carnet et vu « Ça va ? », une question me traversa l'esprit « est-elle muette ? », sans vouloir la mètre mal à l'aise et la faire attendre trop longtemps, j'ai répondu d'une voie douce et calme pour ne pas l'effrayer non plus.

« Tous va bien.

Me redressant, un soupire s’échappa, bougeant légèrement mon kimono pour le remettre en place et paraître plus digne devant la fille. Je me demandais surtout pourquoi était-elle seule dans ces ruelles et surtout avec ces hommes qui traînent.
Revenir en haut Aller en bas
Ai Enigma
avatar
« Clef de Souvenirs ...

Messages : 26
Date d'inscription : 10/12/2012
Age : 20
Phrase du jour : "Tout est affaire de regard. Du regard qu'on porte sur le monde." E.l'H

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: ~
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Perdue~   Sam 22 Déc - 10:16

    Un sourire.
    Est-ce que ce simple geste peut changer du tout au tout le ressenti profond de chacun ? Est-ce que ce simple fait de hausser le coin de ta bouche peut te faire oublier ce qui t'ennuie tant ? Pourtant, un sourire était tellement agréable. Quelqu'un qui sourit.
    J'essayais, moi-même, de sourire. Un sourire est comme un masque, cachant les défauts et les peurs. Mais un sourire peut aussi devenir une faiblesse, une frêle naïveté qui se retourne contre toi.


    « Tout va bien.

    Et voilà. Qu'est-ce que je disais. Il ne faut pas grand chose pour que je me perde dans mes pensées. Que je parte dans un cheminement labyrintesque dont je ne sors plus, lorsque je suis seule.
    La jeune hybride en face de moi avait parlé doucement. Elle se redressa, et je crois qu'elle soupira.
    Je crois ? ... Je finis par douter de moi-même. De ce que je vois, de ce que je me souviens. A vrai dire, peut-être que tout ça est faux ? Les souvenirs sont la base de toute relation, la base de toute connaissance. Si les souvenirs sont faux, erronnés, comment veux-tu être sûr de ce que tu perçois par tes cinq sens ?
    ... Et puis, à qui je parle moi ?

    Elle me regardait. J'esquissai un nouveau sourire et repris mon carnet. Je fis tourner mon style avant de le prendre corrrectement pour écrire.
    Mais qu'avais-je prévu d'écrire ?
    Rien pour l'instant. Aha, mais quelle... quelle bêta je faisais...
    Je ne savais pas qui elle était, ni ce qu'elle faisait là. Je ne savais ni son nom, ni son âge. En fait, je ne savais rien d'elle.
    Et pourtant, peut-être que je la connaissais ?
    Elle n'avait pas l'air de me connaître non plus. Je devais arrêter de délirer. Les rêves sont éphémères, et le mien s'était évaporé.
    C'était bien le mot.
    Tout avait disparu, comme ça, en une nuit. Ou peut-être que tous les souvenirs sont cette nuit. Cette nuit, qui aurait duré près de 15 ans.
    Qui aurait duré 15 ans.
    ...
    Plus important.
    Après donc, quelques longues, extrêmement longues secondes, je finis par écrire. De cette même écriture que je n'avais jamais aimé, un mélange entre le bâclé et le gribouillis (...).




    Ca va ?
    Si tu le dis.
    Qu'est-ce que tu fais là ?

    Pardonne-moi si je suis trop directe, tu n'es pas obligée de répondre...


    ... J'avais failli rajouter quelque chose comme, "Je dois te paraître bizarre aussi, à te parler sur un carnet comme ça" mais finalement j'ai préféré ne pas faire un roman. Ca donne pas envie de lire.
    Je lui tendis à nouveau le carnet.
    J'étais quand même vachement indiscrète. Genre, tu vois quelqu'un dans la rue, tu vas le voir tu lui demandes "bha alors qu'est-ce que tu fous là, vieux ?" et ça n'aurait pas changé grand-chose à la situation.
    Bon, d'accord, t'as raison sans doute que j'exagère un peu. Mais j'aurais quand même pas dû partir juste après avoir dit "Ca va ?" à une fille qui semblait terrifiée dans une ruelle ?
    Peut-être que si. Je n'ai sans doute pas à me mêler de mes affaires.
    Mais moi, j'avais besoin de voir des gens, de parler à quelqu'un. Je me sentais comme une nouvelle élève qui vient de débarquer dans un établissement où elle connaît personne. Elle est là, elle regarde les gens, à droite à gauche, former de petits groupes par-ci par-là, et elle, paumée au milieu de tout ça, seule mais qui ne veut pas être seule. Alors elle essaye d'aller vers quelqu'un, la première personne qu'elle trouve qui a l'air sympa, même si elle est timide, même si elle a peur que la personne ne veuille pas rester avec elle, même si elle a peur de ne pas se faire accepter. Elle y va, comme elle peut, avec ce qu'elle a, son petit carnet et des questions débiles.
    La seule différence étant que je n'avais même pas quelqu'un pour me consoler en rentrant chez moi. D'ailleurs, je n'arrivais même pas à m'inscrire à un lycée X ou Y simplement par manque de papiers.
    Et l'impossibilité de faire signer quoi que ce soit par un tuteur.
    En y réfléchissant, je n'existais pas. Ai Enigma n'existait pas "légalement". Et puis vu que personne ne se souvenait de mon existence, je n'existe peut-être pas tout court. Je disais bien que les souvenirs sont la base des relations et des connaissances. Bha là, je dirais même que c'est la base de l'existence.
    ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis perdue dans les couches lavables !
» Penne CD perdue au TD Pharma/Solvay 08/02
» Penne Philo perdue
» carte CPS perdue
» Une journée sans rire est une journée de perdue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS NON FINIS-