AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amarilys d'Harmony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Amarilys d'Harmony   Sam 26 Jan - 23:40



Amarilys d'Harmony
Son Altesse


Prénom : Amarilys
Nom : d’Harmony
Âge : 21 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Homosexuel

Race : Humain
Groupe : Affilié
Inclinaison : Neutre







PHYSIQUE


D'un point de vue général, Amarilys est une fille. Enfin, tout du moins, il en donne la furieuse impression au premier coup d'œil. Aux coups d’œil suivants aussi d’ailleurs. Et presque au premier coup de rein, c’est dire. Mais enfin, évitons d’aborder cet épineux sujet, n’est-ce pas ? Quel avisé prétendrait s’abaisser à ces bas instincts, quel homme, si de peu de dignité, évoquerait publiquement les choses de l’amour, qui, si elles semblent essentielles, ont le malheur de s’accommoder à grand peine de la description crue de chairs imbriquées, d’échanges de fluides et de vagissements déchirants ? (hm, quelle classe, quel sens du glamour, je m’aime.)
Je refuse de m’échouer sur l’écueil de la vulgarité, et c’est pourquoi je n’aurais qu’un mot :
Biaisons.

En bref, l'illusion est quasiment parfaite.
Seuls les esprits observateurs réussiront tout de même à déceler le véritable sexe de ce jeune homme (qui a dit « avec un microscope » ?). Il paraît si délicat, avec sa silhouette fine, qu'on le soupçonnerait presque capable de se briser au premier murmure de souffle.
Il jouit (lisez donc la suite avant de tirer… d’hâtives conclusions, jeunes tripodes égarés…) d’une modeste taille d’un mètre soixante-dix. Taille spécialement pratique « pour se cacher sous la soutane », aime-t-il à plaisanter. Continuons sur le registre confessionnal, voulez-vous ? Il s’estime ainsi, selon ses termes, « à la bonne hauteur » pour diverses raisons que la bienséance proscrit d’évoquer sous peine d’excommunication, surtout si l’enfant de chœur a encore la possibilité de parler. Haha.
« Comment ? Oui mon Père, je… je sais, c’est un peu sale, je sais, je le confesse. Vous voulez ? Que je vous fasse une ? Une p… Quoi ? Une prière jaculatoire ? Mais est-ce bien raisonnable ? Bon, bon, si vous insistez. ».
Les jeunes d’aujourd’hui… « Annus horribilis », auraient dit nos prudes confrères du Saint-Siège (percé). Amènes gens. Ou Jules, oui, il fera aussi bien l’affaire (mais laquelle ?).
Bref, après cette petite digression exaltée dont la trivialité primesautière n’a d’égale que la syphilitique innocence, poursuivons. C’est par là.

Ce qui frappe au premier abord, outre son allure féminine, c'est peut-être sa "consistance" ; sa complexion pâle, ses vêtements immaculés, tout ce blanc et cette fragilité en font, comme une neigeuse apparition, évanescente et irréelle. Ses traits fins et racés, bien dessinés, son visage particulièrement harmonieux sont autant de pousse-au-crime pour de nombreux garçons - parfois hétéros se méprenant sur son genre. Amarilys s'amuse d'ailleurs beaucoup de ce genre de situations, et pousse le vice jusqu'à entretenir la supercherie, et en tire quelques-uns et en tire à la fois un profit personnel et la jouissance de l'humiliation de ces amants mystifiés… jusqu’au bout (mais lequel ? hm…).

Vous pourriez presque vous recoiffer en le regardant dans les yeux ; ceux-ci, d'un beau violet profond, présentent un aspect miroitant ne manquant pas de déconcerter les gens qui ont le courage de s'y plonger. Et si cette brillance singulière gêne pour décrypter les émotions d'Amarilys, son expressivité n’y pallie pas vraiment. Ses yeux toujours légèrement plissés dans un début de rire ou une jovialité constante traduisent pour certains une dérision perpétuelle ou une joie expressive, pour d'autres, une hypocrisie sous-jacente ou encore un blocage des muscles du visage, pour les plus crétins. Le doute demeure tant que ce n'est le glacial aristocrate qui vous examine avec une impassibilité empreinte de suffisance et de morgue savamment dosée. Fuyez, pauvres fous.

Il n'hésite pas à se maquiller, avec des couleurs contrastant son teint : Fard à paupières noir charbon avec paillettes, mascara et eyeliner noir en contour fin donnent à son regard une intensité excessive. Et bien qu'il soit attaché à ces classiques, les mots « demi-mesure », « simplicité » ou « modération » ne font plus vraiment sens si une pensée fantasque lui traverse l’esprit.
« Appétissantes »... Voilà l'adjectif le plus autorisé lorsqu'il s'agit de qualifier ses lèvres bien ourlées, très souvent étirées en un sourire fermé imperceptible, bien trop souvent pour qu’il soit totalement sincère.
Ses sourcils fins et arqués rajoutent encore une touche d'androgynéité à son aspect général. Par un quelconque miracle, il parvient à concilier un très grand souci du détail et un temps de préparation étonnamment court au vu du résultat, que nulle personne sensée n'osera critiquer, pour des raisons esthétiques évidentes... Ou, bien plus rarement, par instinct de survie.
Amarilys a de longs cheveux d’un argent pur (tirant sur le blanc) et d’une lisseur absolue, assez brillants à la lumière. Une partie de sa chevelure arrive un peu plus bas que les épaules, encadrant le visage du jeune homme, et se finissant en pointes recourbées vers l'intérieur reposant sur sa poitrine. Tout le reste de son abondante crinière, à l’exception de quelques grandes mèches gardées par devant lui (hm, non, n’allez pas encore penser des trucs sales s’il vous plaît, c’est MON rôle), le reste de sa chevelure, disais-je, descend dans son dos en cascade argentée se terminant en pointe, l'extrémité centrale s'arrêtant à quelques centimètres du sol seulement. De temps en temps lui prend l'envie d'une queue de cheval. Bon là dit comme ça c’est suspect, mais si je précise qu’il utilise pour cela un simple élastique noir on va encore me tomber dessus me reprocher des sens viciés de stupre.
Il porte parfois des diadèmes argentés incrustés de pierreries qui ne font que rajouter à son port déjà éminemment noble.

« Mon Père ! J’aperçois un gueux au loin ! Jetons-lui des projectiles ! Meurs vil manant, subversive gangrène ! Molestons ce miséreux ! »
Après ce petit interlude un brin vigoureux il est vrai, il est grand temps, manants de basse extraction, oui vous là, rampante vermine à l’indigence écœurante, fangeuse aberration suppurante de roture, de vous ouvrir à l'acception du sublime. Observez. Admirez. Contemplez. Vénérez. Idolâtrez. Moui, et restez écartés. De moi, je veux dire (et concupiscents avec ça, mais n’avez-vous pas honte ?)

Ses mains graciles sont prolongées de faux ongles gris métallique en pointe acérée, longs de quelques centimètres. D’une rare dureté qui ne laisse que peu de doutes quant aux intentions qui leur sont destinées, d’autant qu’il semble malaisé voire impossible de les lui enlever.
Enfin, seulement sur sa main droite. La main gauche, elle, semble ne pas avoir bénéficié du même traitement, et est toujours dissimulée dans un classieux gant fin de cuir lilial souple.
Ce jeune aristocrate affectionne particulièrement les rubans ; Aussi en porte-il un, noir et délié, autour du cou. Il a, attaché autour de chacun de ses poignets par un nœud simple, des sortes de foulards noirs, extrêmement volatils et dont chacun des pans retombe sur plus d'un mètre de longueur. Leur fluidité les fait épouser le moindre des mouvements d'Amarilys, comme de vaporeuses volutes mouvantes.
Tout en vitales volubilités, voyez-vous ?
Il se déplace avec prestance, et, pour une raison quelconque, aime se tenir les mains derrière le dos ou rentrer ses manches l’une dans l’autre (non, ça n’est pas ça qu’on appelle « s’emmancher », esprits impurs !).
Côté vestimentaire, même (ou surtout) pour un aristocrate, Amarilys fait montre de goûts singuliers. A noter, pour éviter la répétition, que la très grande majorité de ses vêtements, sauf précision contraire, sont de couleur blanche, sa teinte favorite. Ne me demandez pas pourquoi.
Il porte toujours de lourds et opulents manteaux de fourrure au col rehaussé et aux manches amples cachant entièrement ses mains, simplement fermé à la taille par une grande ceinture nouée façon aikido, également en fourrure. Il est très rare de le voir sans cet apparat, peu importe la température, dont, d'ailleurs, il n'a de cesse de se plaindre de la fraîcheur. De temps à autres, il ne dédaigne cependant pas d’autres accoutrements, comme un yukata noir brodé de motifs argentés, avec un obi de la même couleur.
Sous son grand manteau ne se cachent généralement qu'un simple T-Shirt noir un peu moulant, et un jean slim ordinaire (quoique toujours d’excellente facture) avec double ceinture, et un rôti de porc pour dix dedans. Excepté lorsqu'il marche et que les pans inférieurs de son manteau s'écartent, on n'aperçoit pas son slim, rentré dans de grandes bottes en cuir souple avec de petits talons plats, et dont le haut se termine par un épais anneau de fourrure qui, s'il venait, par quelque malheur dans le droit héritage de la loi de Murphy, à être entraperçu par Brigitte Bardot, provoquerait sans nul doute un cataclysme d'ampleur planétaire dont la manifestation la plus immédiate et évidente serait une unique plainte, déchirante, terrible hurlement à la face (et aux oreilles) d'un monde ravagé : "PHOOOOOOOOOOOOQUE !"
Alors qu’en fait pas du tout, c’est de la fourrure d’animal. C’est un peu le même concept que le bois d’arbre, voyez ?

Amarilys possède, en conversation, une voix assez douce en accord avec son physique. Une voix dont il accentue l’affabilité, parfaite pour les sous-entendus et les non-dits sous couvert de courtoisie.
Il émane de lui une délicate odeur d'orchis vanillée , parfum aussi sucré qu'entêtant, aussi délicieux qu'enivrant, aussi capiteux qu'exaltant, et s'il devait n'en rester qu'un, ce serait : pénétrant. Et si.





CARACTÈRE


Amarilys est hypocrisie. Oui, j’aurais pu dire "Ama’ est hypocrite” ou “Ama’ est un hypocrite”, mais non, parce que d’une ça sonne moins bien, et de deux, ça ne retranscrit pas assez fidèlement sa façon d’être. Il a érigé la démagogie en véritable dogme et manie la xyloglottie (ça en jette plus que « langue de bois », avouez) comme nul autre. Et pour cause, il n’est rien de moins que l’Héritier émérite d’une des plus nobles lignées d’Europe à la tête d’un consortium tentaculaire, à qui il faut reconnaître avec euphémisme une influence écrasante. Déléguant volontiers la gestion prosaïque de son immense patrimoine aux experts de la finance, il n’est pas pour autant ignorant de l’exercice de la gouvernance, très loin de là. Si les choses de l’argent l’ennuient au fond, les intrigues, les jeux d’influence, et tout ce que le pouvoir et son attrait ont de plus détestable au commun des mortels l’attirent au-delà de toute santé d’esprit. Et autant dire que son réseau d’influence dans le monde des puissants et son armada de services du renseignement ont toujours une information précieuse à lui glisser dans l’oreille. Véritable prédateur politique, il procède cependant dans une très grande discrétion et n’est connu que de rares initiés. Et son passé n’est guère plus connu que son présent.
Ses prérogatives ont fait de lui (à moins que ce ne soit l’inverse ?) un être formaté au monde du pouvoir, force est d’admettre qu’il y excelle tant qu’il en est caricatural : un air amusé éternel faisant un écran des plus efficaces à des émotions qu’il serait à la fois inconvenant et dangereux de montrer, masque dont il ne se départit qu’en de rares occasions. Ajoutons un sens rare du verbe, une courtoisie des plus propices aux allusions, une diplomatie travaillée et intéressée, un esprit froidement analytique, des conceptions utilitaristes, un sens de la morale et une éthique très… personnels, vous obtenez un machiavélien convaincu et efficace.
Il se considère d’emblée comme supérieur aux gens qu’il rencontre jusqu’à ce que ceux-ci le convainquent de l’inexactitude de ce postulat. Il n’estime rien tant que l’intelligence, l’esprit et la culture, et exprime un grand respect pour les sciences et un attrait pour la philosophie et la dialectique.
Le masque affable qu’il arbore parvient, on ne sait trop comment, à vous faire osciller entre la conviction de sa sincérité et le malaise de sa condescendance à votre envers.
D’un naturel organisé, il est animé par un zèle perfectionniste et la conviction de la justice de ses intentions. Répugnant à l’effort physique, il se garde bien de pratiquer toute activité de cet ordre.
Malgré son rang, il n’aime pas être assisté en chaque instant, aussi ne recourt-il qu’aux services de quelques cuisiniers, de personnel de ménage et d’un garde du corps dont il ne supporte pas la présence et qu’il laisse donc à l’entrée des bâtiments et n’autorise à le suivre que de loin et discrètement. Encore un ninja raté.
Les hybrides ne bénéficient à ses yeux d’aucun traitement de faveur et il les place sur le même plan que les humains et les jugera également, sur la compétence et l’intérêt. Il n’a à ce jour aucun hybride attitré connu.
S’il se satisfait sans problème de sa vie, peut-être est-il venu chercher autre chose à Kichi Town.
Venu s’installer pour des raisons connues de lui seul, il observe avec un grand intérêt ce qui se trame dans cette ville.






DERRIÈRE L'ECRAN


• Surnom : Ama' conviendra.
• Âge : Oui. clown (C'est nul, je suis sûr que quelqu'un a déjà répondu ça en plus...)
• Code : "Aacaeleb est un homme qui aime les pizzas. "
• Comment t'es arrivé là ? Comment je suis revenu là serait bien plus approprié.
• Autre chose ? Non. clown Ah si ! Un très très grand merci à Aacaeleb qui m'a fait ma présentation (je me suis contenté de modifier quelques couleurs et 2-3 trucs) et à Keith, qui, en son temps (c'est dire si elle date), me dénicha ce bel avatar et y apporta quelques modifications.


Dernière édition par Amarilys d'Harmony le Dim 27 Jan - 14:05, édité 1 fois (Raison : Ajout musique et signature)
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 27
Phrase du jour : "Assis au bord de l'eau perdu dans mes pensées"♪ Tetard

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Keith Alister
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Amarilys d'Harmony   Dim 27 Jan - 0:26


.


.

.
Il était une fois un pays. Qui offre à tous des horizons diffèrentes



Je te souhaite la bienvenue parmi nous, j'ai vraiment apprécié ma lecture ce soir. Le narrateur est des plus captivant j'espere bien le retrouver dans tes RPs. J'ai pas grand chose de plus à dire donc je t'invite simplement à suivre les petits conseils ci-dessous :

(Aacaeleb te donnera son avis dès qu'il sera en l'état ^_^)

Voter. Inviter tes amis !

► Aller poster ici pour pas qu'on te pique ton avatar et pour être le seul à l'avoir ! C'classe hein ? =D. C'est aussi pour faire plaisir aux admins, mais... chut. e3e; IWI

► Tu viens d'arriver et pour jouer, il te faut un humain ou une bêbête à poils ? Tu vas te sentir seul ? C'est ici qu'il faut aller ! IWI

► Humain ou rebelle, il te faut un toit. C'est ici qu'il se demande ; IWI

► Ton profil peut être étoffer. Tu peux avoir besoin d'un emplois pour agrandir tes perspectives de jeux. IWI

► C'est un chat qui veut devenir aussi gros qu'un sumo pour se trouver sa copine ! - c 'est ce que j'ai compris hein, c'est pas compliqué je pense, même la méduse le peut !- Et donc, gentil gens que nous sommes, nous allons l'aider, car on aime les chats qui veulent tomber amoureux, c'est tout mignons, tout poilus, tout choux, bref, c'est Prim. Alors joue ! Joue ! IWI


► N'aie pas peur de te perdre avec tes futurs amis. Tu peux très bien constituer une fiche de relation si l'envie t'en prend, par ici. Pour les codes, tu peux te servir de ceux mis à disposition par le staff, demander à un membre ou encore les faire toi-même comme un grand °-° ; IWI



Et de la part de tous,
BIENVENUE ET AMUSE TOI BIEN
.


.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Amarilys d'Harmony   Dim 27 Jan - 15:43

Allons donc, à mon tour.
Tout d'abord, navré pour hier, mais je ne me sentais vraiment pas de vaquer à une validation. Ou si j'avais cédé, elle aurait été bâclée, et j'ai horreur du travail mal fait. Qu'à cela ne tienne, je vois que je ne suis pas le seul.

Une fiche clairement louable. Aucune faute détectée par mon radar orthographique et grammatical, une présentation qui ne manque pas de goût (et cela, nous ne le devons qu'à toi), des lignes largement respectées et le reste. Si le personnage n'est pas si original que cela à première vue -encore un homosexuel-, peut-être le deviendra-t-il lorsque nous en apprendrons plus sur lui et sur son passé. Toutefois, je dois saluer l'initiative que tu as pris d'ouvrir le bal en prenant un affilié. J'ai bien hâte de savoir en quoi Amarilys aide les scientifiques dans leur projet!
Petite parenthèse rapide sur le style d'écriture. J'apprécie l'effort, le niveau de langue est véritablement délicieux et plutôt bien roulé, là n'est pas la question. Néanmoins, s'il semble avoir plu à Baptiste, j'avoue ne pas en être tombé sous le charme. Si le texte est long, il me semble que la clarté est de rigueur plus que le nombre de lignes: autrement dit, mieux vaut sacrifier un tantinet de formulations grandiloquentes pour ne pas perdre toute crédibilité vis-à-vis des lecteurs. Du moins, c'est mon avis.

Cependant, et je n'y reviens guère, la fiche est d'une qualité indéniable, et c'est avec grand plaisir que nous te retrouvons, si j'ai bien compris.
Je n'ai rien à ajouter me semble-t-il! Amuse-toi bien parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Amarilys d'Harmony   Dim 27 Jan - 16:17

Bien le bonjour à toi !
En espérant que tu te plaira dans la ville ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amarilys d'Harmony   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amarilys d'Harmony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» amarilys
» Dupe blush Harmony de Mac
» dans la meme idée ...tous mes fap! merci le forum pour l'idée des cd.
» Craquage séjour Londres MAC + Divers !
» Mon premier achat MAC livré !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ ADMINISTRATION ▬ :: 2# étape :: Fiches des Humains :: Archives des fiches-