AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassia A. Everdeen
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Gun...Mais il n'est pas mon maître, seulement mon protecteur. Il est la personne à qui je tiens le plus.
Côté coeur: Moi je t'aime Gun. Même si je sais que cet amour-là ne sera jamais partager...Je ne demande pas à ce que nous changions.
La rumeur:

MessageSujet: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Dim 27 Jan - 18:26



I’ll be back before the night !
Partager sa vie avec quelqu’un avait quelque chose de fascinant. Tout chez l’autre ne peut pas nous plaire. Et on sait bien que tout chez nous ne plait pas à l’autre. Pourtant on fait avec car le bonheur qu’apporte cette compagnie est bien plus grand que tout le reste. Ce mois que Cassia venait de passer aux côtés de Gun n’avait que du bonheur. Qui aurait cru que ça marcherait ? Lui…Un grand gaillard qui pleure comme une fille ! Lui, l’homme affectueux, certainement le plus bavard du monde! Lui…Le géant au cœur tendre. Il avait sus l’amadouer et l’adoucir…Elle la petite sauvage, amoureuse de sa liberté. Liberté dont il ne l’avait pas privé. Sa porte était ouverte…Elle aurait été libre de s’en aller n’importe quand. Cependant, elle avait choisi de rester. Mais jamais ils n’aborder ce sujet tous les deux. S’était un accord silencieux.

-Je sors ! Je serais de retour avant ce soir !

Ce jour-là Cassia avait décidé d’aller se balader un peu toute seule. Elle avait besoin d’être un peu en solitaire. Car ce jour lui appartenait à elle…Et à un fantôme. La jeune fille claqua la porte de l’immense maison de Gun, vêtue d’une petite robe à la teinte de la neige, recouvert d’un manteau long noir, lui arrivant au dessus des genoux. Ces jambes protégées d’un collant et ces petits pieds chaussé de botte, la fennec s’avança prudemment dans l’allée encore couverte de neige et enfila un bonnet sur sa tête, faisant disparaitre des immenses oreilles animales, avant de couvrir ces mains de gants en laine. Cette fois elle était prête ! Sereine…La demoiselle quitta le terrain de la maison, certaine qu’il y aurait toujours une place pour elle dans quelques heures.

They whisper…In the darkness. They are looking at you…Take care little girl…Or you’ll not return home…


****

Cassia avait choisi de se balader dans le quartier des termes de Kichi. S’était un endroit qu’Angela affectionner tout particulièrement. Cassia l’y accompagner souvent. Surtout dans ce parc où la jeune hybride marcher à présent. Les arbres étaient recouverts de neige, leurs branches nues supportant le poids de cette poudre glacée. Les yeux de la jeune fille se perdaient dans des souvenirs bien lointains. Ce matin elle s’était montrée distante avec Gun. Se refusant au moindre câlin. Le pauvre devait se faire du mouron…Mais elle ne pouvait pas lui donner plus aujourd’hui.

Par ce temps, l’endroit était désert. Tant mieux ! Cassia s’arrêta devant un banc dont elle retira un peu la neige avant de s’assoir. La demoiselle observa ces vêtements neufs, puis ces longues mèches blondes qui avaient retrouvé un bel éclat. Un léger sourire étira ces lèvres.

-Joyeux anniversaire Angela.

Car oui, s’était aujourd’hui. La demoiselle se releva et s’approcha d’un grand arbre. Ah elle le connaissait bien celui-là ! D’un geste vif elle s’agrippa à l’écorce et commença à l’escalader. Vive et gracile, la jeune fille se hissa jusqu’à la première branche dans une facilité déconcertante. De la neige s’échoua au sol tandis qu’elle s’avancer sur le bras de l’arbre avec prudence. Une fois au milieu, elle se mit assise avant de se laisser tomber en arrière…Cochon pendu comme on dit ! Ces long cheveux toucher presque le sol ! Elle attrapa son bonnet pour le garder plaqué contre son crâne en rigolant. Qu’est ce qu’elle avait fait rire en Angela en jouant à ça !

Mais soudain elle s’arrêta croyant voir une ombre. Ces prunelles bleues parcoururent le parc…Rien. Paranoïa ! Une qualité lorsqu’on vit en cavale ! Mais maintenant elle avait Gun. On ne pouvait rien lui dire. Elle n’était pas en fuite. Elle se redressa pour attrapa la branche d’une main et une fois assise elle sauta, atterissant bien droite dans la neige. Celle-ci lui arriver jusqu’à mi-mollet ! Tranquillement la demoiselle se remit à marcher…Peu soucieuse de ce qui l’entourait.

Allez…Elle devait y aller maintenant. Rapidement la jeune fille quitta le parc pour se rendre chez un fleuriste à qui elle ajouta un bouquet de rose blanche. Gun lui donner toujours un peu d’argent lorsqu’elle sortait. En général elle lui ramener la totalité. Mais pas cette fois. Tandis qu’elle se rendait vers le cimetière Cassia ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’œil autour d’elle. S’était étrange…cette sensation d’être suivie. Malheureusement ces oreilles caché sous son bonnet ne pouvaient pas l’aider comme elle le voudrait. Mais elle oublia bien vite en arrivant dans le lieu-dit. Son cœur battait tellement fort quand elle s’arrêta devant la tombe de sa vielle amie. Là seulement elle retira son bonnet…Ces grandes oreilles se dressa bien haute sur son crâne. Angela détestait qu’elle les caches. Alors elle ne le ferait pas devant elle. La fennec mit les roses dans le vase à disposition et resta silencieuse devant la tombe. Ces fleurs ne tiendraient pas longtemps…Mais elles étaient les préférés d’Angela. Elle savait que cela lui faisait plaisir. Cassia avait les yeux rivé sur la photo de la pierre. Si belle…Elle devait être heureuse de voir que quelqu’un partagé enfin la vie de sa protégé. Qu’enfin…Elle avait réussi à se sortir de là…

Take care little girl…He’s coming.



Revenir en haut Aller en bas
Euryale Gorgo
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 22
Phrase du jour : (Ô^\\\)~snif...

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne!!
Côté coeur: Peut-être qui sait...un beau chevalier!
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Dim 27 Jan - 21:06

"Euryale tu sais ce qu'il te reste à faire!Il me la faut,compris?!"

Il refusait cette idée mais cette fois il devait vraiment y arriver... étrangement ...d'habitude lorsqu'on lui demandait un cobaye...On ne lui donnait jamais de nom ou de photo précise sur la personne à capturer. Cassia Ambroise Everdeen, ce nom lui était familier sans aucune raison pourtant la jeune hybride de la photo ne lui rappelait rien. Étrange...

La dernière fois que l'on l'avait vu, elle était en compagnie du richissime Gun Light Star. Bizarre aussi, Gorgo imaginait en lui un homme d'affaire aigri et en Cassia une jeune hybride fragile. Il soupira en regardant le dossier contenu de photo de Cassia exclusivement. A part pour abuser d'elle et elle pour hériter de sa fortune je ne vois vraiment pas ce que ces deux là font ensemble... Songea-t' il avant de sortir de l'imposante limousine noir qui l'amenait en ville... Avant de claquer la porte il demanda une dernière fois à l'hybride lupus si elle était bien là, dans ce parc... Il acquiesça:

"La fille se trouve bien ici...Il faut que tu attendes qu'elle baisse ça garde pour l'immobiliser. Et tu préviens toute l'équipe avant on ne sait jamais... Et il faut que tu fasse attention à son ouïe rappel toi... j’irai bien à ta place mais mon odeur et trop forte pour elle, je me ferais repérer immédiatement. Fais bien attention à toi..."

Gorgo claqua la portière et se dirigea vers le parc silencieux et enneigé.Il la suivait du plus loin possible qu'il pouvait il ne voulait pas éveiller ses soupçons. La chasse commença... Il la vit sur un arbre. Ou plutôt il reconnu sa longue chevelure d'or car elle portait un bonnet qui devait certainement cacher ses oreilles de... chat?Il ne comprenait pas pourquoi tout le labo se mettait dans de tel état pour une simple Neko! A moin qu'ils ne veuillent l'enlever pour faire chanter l'autre grand blond...

Il la regardait jouer sur son arbre tranquillement. Et au fond de lui il la détestait déjà... elle était adorable,en pleine santé, elle avait un maître aimant qui allait certainement claquer sa fortune pour la libérer... Il haïssait les hybrides comme elle, née facilement, dans une belle maison, aimée par tous, jolie comme il faut pour plaire quand il le faut! Il la regardait de loin avec un regard plein de haine, enfonçant ses ongles dans l'écorce de l'arbre derrière lequel il l'épiait. Il sursauta lorsque son regard se tourna vers lui. Il se replaça entièrement derrière l'arbre par réflexe. Elle était douée...Il devait être plus prudent... Mais une hybride comme elle ne devrait pas être sur ses gardes comme ça... C'était louche...

Lorsqu'il se plaça de nouveau pour la voir il remarqua qu'elle changeait de position se dirigeant vers les rues commerçantes... Il paniqua légèrement mais il continua de la suivre de loin. Elle entra dans une petite boutique pour en ressortir avec des fleurs. Elle rendait visite à quelqu'un? Il marchait d'arbre en arbre de mur en mur pour ne surtout pas être vu ni par elle ni par n'importe qui d'autre... si elle disparaissait il ne voulait pas qu'on la retrouve. Il voulait qu'elle soit torturée comme lui autrefois...qu'elle comprenne la vrai douleur physique et morale de souffrir sans que personne ne soit la pour vous... seul... il voulait qu'elle meurt seul...

Elle entra dans le cimetière de la ville... un proche en moin peut-être? Peut importe,lui il n'avait jamais eu de proche...Pas de maître affectueux...rien... Il ne se contrôlait plus, il voulait juste déverser sa colère sur elle...juste se venger. Il la regarda poser le bouquet de rose sur la tombe et retirer son bonnet pour laisser apparaitre ses deux petites oreilles d'animaux. C'était bien elle il était sûr maintenant. Il prit son portable pour appeler l'équipe en prenant soin d'être suffisamment loin d'elle.

"Elle est au cimetière elle ne va pas bouger et il n'y a personne pour le moment. laissait moi trente minutes et je l'attrape vous n'aurez plus qu'à la ramasser..."

S'il se laissait un temps aussi long s'était surtout pour en profiter... lui expliquer en détail tout ce qui allait l'attendre... Et "jouer" un peu avec elle...

Il se dirigea le plus silencieusement vers elle. Il marchait sur les tombes pour arriver plus vite à elle. Lorsqu'il fut derrière elle ,elle ne le remarquait toujours pas...idiote...petite pourrie gâtée... Il se baissa légèrement pour rapprocher ses deux mains de ses joues meurtries par le froid... moi je suis totalement gelé et toi tu as un manteau chaud et des gants...Je ne voie pas en quoi tu les mérite plus que moi...garce... Toujours dos à elle ses ongles allaient presque toucher son visage. Une fois que je t'aurais griffée tu sera paralysée de la tête au pied et là tu comprendras... la vrai douleur... Cassia Ambroise Everdeen...
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Everdeen
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Gun...Mais il n'est pas mon maître, seulement mon protecteur. Il est la personne à qui je tiens le plus.
Côté coeur: Moi je t'aime Gun. Même si je sais que cet amour-là ne sera jamais partager...Je ne demande pas à ce que nous changions.
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Lun 28 Jan - 10:16



Take care…The big bad wolf is here !
Le vide laissé par une personne chère à notre cœur qui quitte ce monde semble parfois impossible à combler. Cassia avait fini par en vouloir de l’avoir laissé. Comme si la vielle dame l’avait abandonné. Mais elle avait fini par se rendre compte que ce n’était pas ce qui s’était produit. Si elle avait pu Angela aurait surement troqué sa place contre celle de quelqu’un d’autre…Pour pouvoir rester auprès d’elle. La petit fennec s’était raccroché à cette chimère pleine d’égoïsme. Pourtant il lui avait bien fallut admettre que cela aussi était faux. Personne ne meurt à notre place. Lorsque la faucheuse vient toquer à notre porte…Impossible de lui échapper. Personne ne peut savoir l’heure de sa mort. La vie est ainsi faite. La vie…qu’est-ce que s’était en fait ? Une maladie sexuellement transmissible…Indéniable mortelle. C’est vraiment trop bête ! Mais comme on ne peut pas changer son destin, Cassia s’était dit qu’il fallait profiter. Profiter de chaque battement de cœur que lui offrait cette vie….Tandis qu’autour d’elle, des centaines d’âmes s’éteignaient. La sienne devait continuer de briller.

Son regard de glace rivé sur la photo en noir et blanc, la demoiselle souriait. Ce jour arrivait. Il était si proche…Le jour où elle arriverait à parler d’Angela à Gun. Où elle pourrait lui faire partager cette joie mêlée à cette peine. La bonheur d’avoir vécu avec elle…Et la tristesse de l’avoir perdue. Son corps entier était tourner vers ces sensations passées…Si bien que ce n’est que lorsque le vent tourna et lui rapporta les odeurs dans son dos que la jeune fille se rendit compte qu’elle n’était pas seule. Le parfum de cette autre personne était si proche que s’en était effrayant ! D’un geste vif la demoiselle fit volte-face et attrapa fermement les poignets de ces mains qui aller l’agripper à quelques secondes près.

Elle se retrouver nez à nez avec un…garçon à la chevelure blanche et au teint aussi pâle que la neige. Il était extrêmement menu, et Cassia avait l’impression qu’elle aller lui briser les poignets si jamais elle oser serrer plus fort.

-A quoi tu joues là ?

Il n’était pas humain. S’était un hybride lui aussi…Elle en était plus que certaine. Son odeur animale le trahissait. Avait-il voulut lui faire une petite blague en lui cachant les yeux ? Etait-il un hybride en fuite ? Probable. Il n’avait pas l’air bien loti contre ce froid. Ou alors son maître était encore un de ces monstres sans cœur pour qui l’esclavage ne sera jamais assouvit. Mais ce qui intriguait le plus la jeune fille était qu’elle n’arriver pas déterminer ce qu’il était. Elle avait beau humer encore et encore son parfum…Rien à faire. Cette odeur lui était inconnue. Et elle ne voyait pas de signe sur lui qui lui donnerait une piste quant à son croisement animal…

C’est là qu’elle vit où il se tenait. Sur…Une tombe. Ce garçon était debout sur une tombe ! Non de dieu ! Outrée elle le tira en avant pour le faire descendre de là.

-Marche pas là bon sang ! T’as pas honte ?! Roh…Et...Hé ! Mais tes mains sont glacées en fait !

Même à travers le tissus de ces gants, le froid qui émaner de ce garçon lui gelé la peau. Le pauvre ! La blondinette lâcha enfin ces poignets et l’observa, suspicieuse. Il avait surement était abandonné à son sort. Et en voyant qu’elle était une hybride…Seule, elle aussi il avait tenté une approche. La demoiselle ne voyait que cela comme explication rationnel. Gun lui avait appris à ne pas voir le mal partout. S’était absurde après tout. Mais on ne chasse pas ces vieux réflexes comme ça. Elle retira ces gants et les lui tandis.

-Tiens. T’as qu’à les mettre.

Il aurait moins froid. Elle ne pouvait plus trop tarder dehors de toute manière. Ce manteau avait beau être chaud…Elle n’en restait pas une créature du désert. Le froid allé bientôt traverser ces couches de tissus et la gelée. Ces températures faibles l’affaiblissaient considérablement. Et elle n’aimait pas ça…Pas du tout même. Cependant elle avait du mal à se méfier de ce garçon en face d'elle...Il avait l'air si fragile. Comment croire qu'il pouvait lui faire du mal...? Difficile. Alors doucement Cassia sentait sa défiance retomber.


Revenir en haut Aller en bas
Euryale Gorgo
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 22
Phrase du jour : (Ô^\\\)~snif...

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne!!
Côté coeur: Peut-être qui sait...un beau chevalier!
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Lun 28 Jan - 22:04

Gorgo sursauta lorsque la petite hybride se retourna vers lui en lui attrapant les poignets.Il bloqua sa respiration au contacte chaude de ses mains. Il ne se doutait pas que la petite Cassia était si forte comparée à lui... Il ne s'attendait pas à une réaction si rapide de sa part. Elle le poussa pour qu'il descende de la tombe sur laquelle il marchait... Après tout il se fichait bien de s'appuyer sur une tombe humaine...

Les humains n'ont qu'à pas mourir aussi facilement...Leur tombe ne serait pas aussi proche...songea-t' il..
. Elle le tenait fermement mais il sentait qu'elle allait le lâcher car son regard était surpris... Elle est vraiment plus idiote que je le pensait elle ne devine même pas ce qui l'attend... Et effectivement elle desserra ses poignets pour retirer ses gants...quoi?

Il l'observa lui tendre ses petits gants de laine... il leva la tête lentement vers son visage... elle était gentil avec lui? Il tendit les mains pour les prendre...mais cette sensation? Il la regarda à nouveau et vit son regard à nouveau mais cette fois il comprit... Elle le trouvait pitoyable... Elle avait pitié de lui?!Comment pouvait-elle oser?!! Ce n'était qu'une hybride et pourtant elle le regardait comme son maître le faisait...un regard plein de supériorité!

Il sera les dents avant de dire très lentement et faiblement:

"Pour qui tu te prends...?"

Il haussa le ton, de plus en plus fort:

"Tu te crois mieu que moi? Tu n'es qu'un petit chaton auquel on a rasé les poils pour plaire..."

Jusqu'à hurler:

"Je ne suis pas venu pour jouer avec toi!!!!"

Il tendit les bras pour la pousser sur le sol...Celle ci atterrissant sur la neige du petit chemin entre les pierres...Mince je voulais qu'elle heurte une tombe pour qu'elle se fasse plus mal...Il posa son pied sur sa poitrine pour ne pas qu'elle se relève. Puis il rapprocha son visage du sien en se baissant légèrement...

"Je m'appelle Euryale Gorgo... retiens bien ce nom et tu comprendra peut-être de quel type d'hybride je suis! Et sache encore une chose... Je viens de la part de mon "père" qui veux AB-SO-LU-MENT te voir... mais en attendant je vais te montrer un avant goût de ce qui va t'arriver car je sais qu'il ne vont pas oser te faire trop mal pendant que ton pédophile de maître arrive...Un indice d'abord?"

Il passa sa main sur sa grande mèche blanche pour laisser apparaître sa cicatrice autour de son œil crevé. Celle-ci était en forme d'étoile car on voyait bien distinctement les cinq coups de couteau qui lui avait fait ça... Il ria légèrement, il voulait surtout lui faire peur mais pas lui faire trop de mal... Au fond voulait-il juste lui faire comprendre qu'il était plus triste qu'elle...persuadé du bonheur parfait de la jeune fille...

"Hahaha! Je te présenterait celui qui m'a fait ça ne t'en fait pas!!Cette cicatrice dévoile bien le double visage de Kichi Town!! Celui de l'enfer des Bas-fonds..."


Il sourit en appuyant bien sur le torse de la petite hybride étendu sur le sol avec sa botte à talon... Vas-y souffre...Cris...Cris comme une truie...Après tout tu le mérites...contrairement à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Everdeen
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Gun...Mais il n'est pas mon maître, seulement mon protecteur. Il est la personne à qui je tiens le plus.
Côté coeur: Moi je t'aime Gun. Même si je sais que cet amour-là ne sera jamais partager...Je ne demande pas à ce que nous changions.
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Mer 30 Jan - 21:42



The beast inside us
Lire les emotions sur le visage des gens était parfois si simple. Certaines personnes avaient beau faire de leur mieux…Rien n’y ferait. Le moindre mensonge se lirait dans leur regard. Malgré le fait que le reste de leur corps soit détendu, et que l’intonation de leur voix pleine de confiance. Dans leurs yeux poindrait cet éclat qu’avec le mensonge. Remplis de sournoiserie, et cette crainte mêlée au plaisir que procurer le faire de mentir. Mais cela ne s’accorde pas uniquement au mensonge…Le moindre sentiment avait son propre éclat, et Cassia étaient de ces gens-là. Ces gens que leurs yeux trahissent si facilement. Mais elle avait appris à chercher la faille chez les autres. Et ce qu’elle vit à cet instant-là dans le regard du garçon en face d’elle n’était que mépris.

Avant même que ces mots pleins de poison ne jaillissent de cette bouche bleutée par le froid…La demoiselle avait compris combien il la haïssait. Ce regard était annonciateur de mauvaise augure. Quand ces mains faibles vinrent à la bousculer, Cassia laissa tomber ces gants dans la neige sans un geste pour se prévenir de la chute. Son dos heurta le sol avec violence. Ou allait-il chercher cette puissance dans un corps si faible ? Les yeux bleus de la jeune fille étincelèrent. Elle. Il était comme elle. Malgré ce qu’on pouvait pensé au premier regard…Elle n’était pas si faible. Mieux tromper l’ennemi…Elle s’était faites avoir par sa propre force. La surprise.

Chacun de ces mots étaient remplis d’une haine féroce. Il la maudissait…De toute son âme. La fennec se contentait de le fixer, abasourdie par ce qui lui parvenait. Sans aucune vergogne il lui écraser la poitrine. Euryale. Ah ça oui ! Elle s’en souviendrait ! De son visage aussi…Et surtout… Son odeur. Elle ne l’oublierait pas ! Le flot de méchanceté qui émaner de sa bouche lui passer au-dessus de la tête…mais lorsqu’il osa parler de Gun le regard de la jeune hybride devint noir. Il dévoila la seconde partie de son visage…Une sainte horreur certains auraient dit. Mais Cassia en avait vu des horreurs. Elle avait vu ce que certains humains oser faire à leur hybride. Elle les avait vus lever la main tandis que l’autre se mettait à genoux se contentant d’accepter ce coup pour une faute non commise. Sa main se referma sur la cheville du jeune homme.

-C’est bon ? Tu as terminé ?

Une colère sourde montait doucement en elle. Comment osait-il la menacer ainsi ? Son père ? Elle s’en contrefichait. Dans un cri elle se redressa, souleva une petite masse de neige dans ces longs cheveux, avec elle. Avec sa seconde main elle agrippa le haut de ce Euryale et le renversa à son tour. Ensemble, ils roulèrent dans la poudreuse pourtant si pure. Le sang ne devait pas la souillée. Pas dans un tel endroit. Cassia avait tellement honte…Devant Angela. Mais elle ne pouvait pas se laisser faire. Pas après ce qu’il avait dit.

-J’irais pas voir ton « père »…J’ai dis à Gun que je serais de retour avant ce soir…Et ce sera le cas ! Et je t’interdis…Tu m’entends ?! Je t’interdis de l’insulter !


Un pédophile. Comment avait-il osé le traiter ainsi ? Et comment savait-il surtout ? La jeune fille était à califourchon sur lui, son regard poser droit dans le sien. La mèche avait de nouveau masqué une partie de son visage. Elle n’était pas sotte. Ce garçon obéissait aux ordres de cet homme qu’il appeler père. S’était une honte. L’appeler ainsi alors que…

-Tu ne devrais pas appeler père la personne qui t’a fait ça. Un père ne fait pas ça son enfant !

Qu’étaient devenus ces parents à elle ? Aucune idée. Et elle n’était pas si bien placée que ça pour lui faire la morale. Ces parents n’avaient rien fait lorsque ces premiers maitres l’avaient jeté à la rue comme un vulgaire déchet. Mais dans le fond peut-être avait ce été là une façon de la protéger. Si ils avait chercher à plaider sa cause…Ils auraient tous finit à la rues…Et qui aurait voulu d’une famille d’hybride entière ?

Rapidement la demoiselle se redressa et recula dans la neige pour s’éloigner de lui. Elle n’avait pas envie de se battre. Non…Aucune envie. Et elle n’avait aucune envie d’aller là où il voulait l’emmener. Beaucoup de monde parler bas sur ce qui se passer dans l’ombre de Kichi. Bien des rumeurs circulaient. On avait peur. Alors personne n’oser vraiment hausser le ton. On se contente d’acquiesser et d’éviter le sujet. Un hybride disparut ? Quelle importance…Il y en tant d’autre ?

-J’irais pas là-bas ! C’est clair ? Alors…Tu vas me laisser partir. On a aucune raison de se battre toi et moi.

Le regard bleu de la jeune fille était devenu de glace. Ce garçon avait souffert. La vision de cet œil avait laissé un gout amer au fond de sa gorge. Celui qui lui avait fait ça était vraiment un monstre. Mais…pourquoi elle ? Pourquoi la voulait-il elle en particulier ? Elle avait tout fait pour ne pas attirer l’attention pourtant. Elle était comme les autres. Soudain son œil s’éclaira. Ne pas attirer l’attention. Et si finalement…s’était ça ? Si s’était sa capacité à toujours se tirer d’affaire qui l’avait mené à elle. Ces oreilles se dressèrent bien haut sur son crâne tandis qu’elle faisait un pas en arrière de plus. Elle leva le nez pour humer l’air. Ils n’étaient pas seul, lui et elle.

Des gens étaient là…Juste à l’entrée du cimetière. Au cas où hein ? Ses prunelles océan se posèrent sur le garçon à quelques mètres d’elle. Il avait tout prévu. Quand son regard croisa le sien, Cassia sentit la bête qui était en elle faire échos à celle présente en lui. Un grondement s’échappa d’entre ces lèvres retroussé. Piégée. Il l’avait piégée ! Aujourd’hui…En ce jour où elle était si vulnérable. A fleur de peau. Les engrenages étaient parfaitement réglés. Et ils tournaient à merveille. Elle aurait beau les freiner…Cela ne pourrait pas changer leur court. C’est comme si on lui avait demandé d’arrêter le court de Big Ben de ces mains ? Comment l’empêcher de sonner les coups de la prochaine heure ? Quoi qu’on en dise, il y a des choses impossibles en ce monde. Et cette fois…La jeune fille savait qu’elle n’en sortirait pas par la ruse. Ce ne serait pas suffisait. Celui qui était derrière tout ça en savait trop sur elle. Son cœur se serra…Elle ne pourrait finalement pas tenir sa parole.

*Pardon Gun…Je ne serais…pas à l’heure pour le diner…*




Revenir en haut Aller en bas
Euryale Gorgo
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 22
Phrase du jour : (Ô^\\\)~snif...

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne!!
Côté coeur: Peut-être qui sait...un beau chevalier!
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Jeu 31 Jan - 19:57

Lorsque Gorgo eut fermé la bouche il fut surpris de la réaction de l'hybride sous son talon... Son expression n'avait pas changer à part peut-être de la colère qui s'était animée dans ses grand yeux bleus. Il la vit attraper son talon avec force et elle le retourna comme un rien pour inverser totalement la situation. Il se retrouva dos dans la neige si fraiche avec elle le maintenant au sol. Et ce fut comme si le froid l'avait réveillé...

Il sentit la neige rentrer dans son colle et il sursauta... Il tremblait plus précisément...de froid...ou de peur peut-être? Il se rendit compte à quel point il était gelé depuis le long moment où il était sorti. Il ne supportait pas ce froid mordant sur sa peau. Mais il pris vraiment peur lorsqu'elle se mit à lui hurler dessus...A défendre son maître...

Comment pouvait-elle défendre un homme qui la traitait comme un animal de compagnie? Il devait certainement abuser d'elle? Comment cela ne pouvait pas être le cas? Elle était donc définitivement avec un maître aimant? Comment avait-elle fait pour qu'un tel miracle se produise? Il en était d'autant plus jaloux...

Lui lorsqu'elle insulta son "père" il restait silencieux et acquiesçait intérieurement le plus fort qu'il le pouvait... Il ne pouvait pas le confirmer par peur... peur de cette homme qui dirigeait toute les coulisses de Kichi... Ce n'était certes pas le chef du Laboratoire entier mais c'était lui qui s'occupait surtout de la section "Cobaye aquatique", dont Gorgo... Il ne l’avait jamais considéré comme son fils, mais plutôt comme sa créature... car il avait été il y a 24 ans le chef du projet "médusa". Projet consistant à créer un hybride à partir d'un œuf de méduse microscopique un hybride supérieur aux autres. Le projet avait donné naissance à Euryale mais à la grande déception du scientifique n'avait pas du tout créé un être supérieur... loin de la... juste un simple hybride faible et fragile sur lequel il déversa sa colère pendant 24 ans.

Malgré tout, pour une raison inconnu il l’appelait père... Peut-être parce qu'il en voulait un...un vrai. Il ferma les yeux en pensant qu'elle allait de nouveau le frapper mais il fut de nouveau surpris par la réaction de la fennec. Elle se releva en refusant de se battre. Pourtant elle aurait pu se venger,le frapper de toute ses forces mais non... Elle devait encore avoir de la pitié pour lui... mais il étrangement il n'avait plus la force de se mettre en colère contre elle. Et puis, il compris qu'il ne pourrait pas avoir le dessus... même s'ils se battaient il gagnerait peut-être physiquement mais pas mentalement... elle avait un caractère si fort par rapport à lui...

Alors il se redressa mais resta assis dans la neige. Il la regardait lorsqu'elle confirma ses soupçons. Il n'avait jamais ressenti depuis longtemps une présence aussi bestiale... Mais comment une présence pareil pouvait -elle venir d'un si petit corps...Il la vit se retourner frénétiquement à la recherche de quelque chose... Décidément elle n'était pas banale...Elle avait déjà compris qu'elle était entouré de garde, de scientifique et d'hybride agressif en tous genre... Elle remontait dans son estime...

"Je n'arrive toujours pas à comprendre ce qu'ils te veulent...mais ne t'imagine pas aller dans une belle maison de maître où un homme va te maltraiter un peu... Tu vas aller dans les laboratoires caché de Kichi Town...mais j'ignore pourquoi... Tu sais je ne plaisante pas lorsque je dis que c'est semblable à l'enfer... Si on t'y emmène de main forte c'est surement qu'ils ont vraiment envie de t'avoir...crois moi. T'avoir pour des tests... mais toi tu as de la chance si ton "Gun" viens te chercher aussi vite que tu le dis... Tu n'auras pas à y rester vingt-quatre ans..."

Il ne se sentait faible...il avait trop froid... pourquoi ne s'était-il pas rendu compte de ça avant... Si il ne s'était pas laissé emporter contre cette...Cassia...qui ne lui avait rien fait d’ailleurs...Il serait rentré au chaud...Il se sentait honteux et stupide...

La voie de son père lui revint alors en mémoire:

"N'oublie pas, si tu as une mission à réussir dans ta vie c'est celle ci..."

Il se bloqua complétement... Il ne pouvait pas rentrer les mains vides! Il se ferait tuer ou pire...torturer à mort... Il plaqua ses deux mains sur sa tête, les yeux vides...Tremblant de tout son corps à genou dans la neige...

"Je n'ai aucune raison de te ramener là-bas...Mais j'ai tellement peur de ce que pourrait faire mon maître si je ne le fais pas...Qu'est-ce que je dois faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Everdeen
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Gun...Mais il n'est pas mon maître, seulement mon protecteur. Il est la personne à qui je tiens le plus.
Côté coeur: Moi je t'aime Gun. Même si je sais que cet amour-là ne sera jamais partager...Je ne demande pas à ce que nous changions.
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Ven 1 Fév - 22:55



Let me know you…How beautiful liberty is…
La vie était pleine d’imprévus. On veut jouer au plus prudent…Mais c’est comme ça qu’on finit par se mettre en danger. Les imprévus…Cassia n’aimait pas ça. Pourtant, en y repensant bien, sa vie en était remplie ! Malheureusement des mauvais imprévus. Mais celui qui venait de se produire était des plus facheux. Ces yeux de glaces fixèrent le jeune homme. Son teint était aussi pâle que la neige. Il avait presque l’air mourant. Son œil unique était malgré tout animé d’une soudaine vie. Un éclat d’intérêt avait pris la place de sa colère.

Le destin était une chose abstraite. Cassia avait douté. Mais peut-être que ce jour était écrit depuis longtemps. Sa rencontre avec Euryale était simplement dans l’attente du moment opportun. Les explications qu’il lui donna la firent frissonner bien malgré elle. Cet endroit d’horreur exister donc vraiment. Comme tous les autres…Elle s’était refusé à le croire. Mais visiblement elle aller même avoir le privilège d’aller y faire une excursion ! S’était bien sa veine.

Son poing se clos en voyant le visage du jeune homme se défaire. Son corps semblait encore avoir diminué de taille. Le mal avait été marqué sur sa peau. Son œil….cette étoile. Cela avait été fait de sorte à ce qu’il n’oublie jamais. Non…Jamais il ne pourrait oublier ce qu’on lui avait fait subir. Il devrait apprendre à vivre avec. L’énervement et l’impatience commencé à se faire sentir au-delà des murs du cimetière. Il serait bientôt l’heure. La demoiselle s’approcha d’Euryale en ouvrant son manteau. Elle s’accroupit devant lui et déposa la veste sur ces frêles épaules.

-Je ne suis pas idiote. Je sais…Qu’ils m’emmèneront si tu ne le fais pas. Mais…Je ne me laisserais pas faire. Même si je n’ai aucune chance…Je ne m’en rendrais pas. Hors de question.

Cela aurait tout simplement était une honte pour elle. Une honte par rapport à tout ce qu’elle avait vécu jusqu’ici. La fennec se remit debout et recula jusqu’à la tombe d’Angela pour remettre le bouquet de rose bien en place avec un sourire. Ces pauvres fleurs seraient fanées à sa prochaine visite. De tout petits flocons tombèrent lentement sur les tombes. S’était la fin cette fois. S’était un combat qu’elle ne pourrait pas gagner malheureusement. Pas ici. Pas maintenant. Elle ne pouvait pas savoir ce qui l’attendait là-bas. Mais quoi qu’ils veulent…Elle ne leur livrerait pas. Ce serait ça…Sa victoire. Elle devrait se montrer plus forte qu’elle ne l’avait jamais été.

La demoiselle se retourna vers Euryale. Il était blessé. Son corps…Son cœur…mais son âme aussi. Une douleur si insupportable qu’on souhaiterait mourir parfois. Une douleur qui nous épuise. Quand elle s’était écroulée et qu’elle avait été prête à abandonner…Tout avait changé. Elle s’approcha de lui et se pencha pour poser une main sur sa joue glacée. Leur avaient quasiment la même température à présent.

-Tu ne l’as peut-être jamais vraiment connue…Mais il n’y a rien ne plus que la liberté Euryale. Une fois que tu l’as…Il faut la chérir à chaque instant pour qu’elle ne t’échappe plus. Je ne peux pas m’imaginer combien tu as souffert. Mais tu n’es pas le seul à avoir vécu des moments difficiles. Saches seulement que…Tous les Hommes ne sont pas mauvais. Il te suffit de trouver…La bonne personne. Il suffit d’une seule…Et ton univers entier changera.

Gun l’avait ramené chez lui sans lui demander son avis. Il l’avait arraché des bras de la mort. Elle les maudissait ces humains…Oui. Mais lui, il était différent. Comme Angela. Et à présent elle savait qu’il y avait d’autres personnes comme eux. Des personnes qui ne leur voulaient que du bien. Qui pourrait leur offrir ce que chaque hybride méritait. A l’égal des autres Hommes. De l’amour.

-Gun ne viendra pas. Il ne sait pas où je suis. Et je n’ai aucune envie qu’il lui arrive malheur par ma faute. J’ai appris à m’en sortir toute seule même si la situation semble…Impossible à résoudre. Il faut croire en soit…Et alors tu pourras déplacer des montagnes. Il y a une grande force en toi qui ne demande qu’à sortir pour que tu puisses enfin courir vers cette liberté. Alors même si ton père attend quelque chose de moi…Je ne lui donnerais pas. Car ce serait y renoncer. Qu’il m’enferme ! Je sais que dehors…Gun pensera à moi. Je sais…qu’il attendra mon retour. Même s’il doit se faire…Long.

Etrangement, cela était une certitude. Un mois qu’ils vivaient ensemble et pourtant, l’un comme l’autre, ils s’étaient compris. Elle arrivait voir les mots sous ses silences. La douleur derrière son sourire. Et Cassia savait qu’il voyait ses craintes…Ses blessures, derrière son air impassible. Ils n’avaient pas besoin de mots pour ça. Alors même si elle avait l’autorisation de déserté la maison quand elle le voulait…Gun savait qu’elle voulait rester. Car elle ne pouvait plus se passer de lui. La jeune fille se redressa et son regard océan se porta vers l’entrée du cimetière. Sa main avait quitté la peau du garçon pour s’accrocher au tissu de sa robe blanche. Son sous-pull noir lui tenait à peine chaud.

-Il est temps je pense.

Elle n’était plus rien. Rien qu’un cœur blessé…Mais Gun l’avait guérie. Alors maintenant…Elle aller livrer ce combat. Jusqu’au dernier soupir s’il le fallait. Mais elle ne laisserait pas son égo en pâtir. Un éclat de détermination et de défi brillait dans ces yeux. A chaque coup elle se relèverait. Comme elle l’avait toujours fait jusque-là ! Elle gagnerait…Pour son honneur. Et pour la liberté !

-La chose la plus importe Euryale…C’est de ne jamais oublier qui tu es.

Elle était Cassia Ambroise Everdeen. Hybride fennec. Elle vivait aux côtés de Gun Light Star…Et anciennement aux côté d’Angela Everdeen. La demoiselle se tient bien droite, les yeux rivés vers le portail de fer géant. Qu’ils viennent ! Elle n’attendait que ça ! Ou alors qu’Euryale fasse ce qu’il avait à faire. Ce garçon avait trop souffert. Inutile qu’il souffre encore par sa faute. Sa main serra un peu plus le tissu blanc immaculé de sa robe. Malgré elle, ses membres trembler. La peur était là. Mais une peur contrôlée ne pourrait que lui être bénéfique. Vivre ou mourir. Il n’y avait pas d’autre choix. Et elle se devait de vivre. Si elle arrivait à s’en sortir elle l’emmènerait…Oui. Elle le sortirait de là ! Ce garçon méritait lui aussi de vivre heureux. Comme n’importe qui. Et il trouverait une personne pour veiller sur lui...Comme Gun veillait sur elle. Quelque soit la distance qui les séparer.



Revenir en haut Aller en bas
Euryale Gorgo
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 22
Phrase du jour : (Ô^\\\)~snif...

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne!!
Côté coeur: Peut-être qui sait...un beau chevalier!
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Sam 2 Fév - 22:04

Alors qu'Euryale allait rester dans le froid à trembler et à réfléchir à un moyen de ramener Cassia à son « père »...Il releva la tête vers
elle lorsqu'il sentit une douce chaleur l'envelopper lentement... Elle avait posé son manteau sur ses épaules... Elle était désormais en simple robe dans la neige... Il voulait se retenir de pleurait mais il sentait sa gorge se serrer et ses yeux s'embrumer peu à peu... Il se blottit dans le petit manteau noir de l'hybride pour avoir un peu moin froid encore. Il n'arrivait pas à croire qu'elle se comportait ainsi avec lui...Il l'avait insulté elle et son maître de tous les noms... Il avait essayé de lui faire du mal et il voulait la capturer pour l'emmener dans le pire endroit au monde...mais elle... était...gentille...avec lui? Il sentait à peine sa main glacée qui se posa sur sa joue...

La bonne personne... il voulait la rencontrer mais pour cela il devait être libre....Mais cela ne serait pas simple... Il n'était pas beau...pas fort...pas adorable comme Cassia... personne ne voudra jamais de lui même si la promesse de son « père » était réelle...et qu'il allait être libre un jour... Il ne sera jamais aimé...

Seule? Elle pensait qu'elle pouvait s'en sortir seule? Personne ne pouvait sortir de cet enfer! Lorsque Euryale sortait il devait être entouré de dizaine de garde et passé par la seul entré autorisée!! Même si elle pensait que prévenir son maître était mauvais pour lui... Elle allait avoir besoin de lui pour s'en sortir entière... Comment pouvait-elle espérer autant... Résister aux scientifiques?Impossible...

Lorsqu'elle retira sa main de son visage meurtri par le froid... Une larme coula le long de la joue d'Euryale... Il ne pouvait plus s'empêcher de pleurer... La pauvre...Elle allait vivre la même chose que lui...alors qu'elle était si heureuse avec son maître en ce moment...Ce n'était pas juste...

-La chose la plus importe Euryale…C’est de ne jamais oublier qui tu es.

Cassia Ambroise Everdeen... Il se rappelait...pourquoi ce nom lui était si familier...

Il se revit à cinq ans devant une immense assemblé de richissime futur investisseur...

« Allez,Euryale montre à tous ses messieurs dames comme tu es intelligent et compte jusqu'à dix! »

Euryale ne savait plus où se mettre, il avait trop peur de tous ces gens qui le fixaient... il ne put se concentrer convenablement et commença à compter...

« Une...deux...trois...quatre...cinq...six...euh...huit... »

Il n'eut même pas le temps de terminer que son « père » le frappa violemment au ventre d'un coup de pied...Pendant que le public riait avec sadisme de ce coup...

« Tu n'es même pas capable de compter correctement... Tu es vraiment inutile!! Je devrais t'achever! »

le petit Euryale tomba sur le sol le souffle coupé pendant que le scientifique continuait de le frapper... Il pleurait et hurlait de douleur... Il perdit espoir de survie lorsqu'il vit les sourires amusés des riches personnes devant ce spectacle... Tout les donateurs invités avaient tous soit un intérêt soit pour la recherche ou la souffrance d'autrui... sauf une seule et unique femme qui vola à son secoure... C'était une femme assez âgée qui ce plaça devant lui pour le protéger. Elle se prit un coup involontaire de la part du créateur dans l'avant bras mais ne broncha pas. Tous se stoppèrent devant l'intervention de cette dame... Elle prit le petit hybride dans ses bras pour sécher ses larmes et se mit à hurler sur le « père » du garçon...

« Comment osez-vous!!Battre ainsi un enfant qui ne vous as rien fait!! »

Un homme qui paraissait être son fils s'avança pour résonner sa mère. Celle-ci commença à lui crier à son tour dessus en lui vociférant qu'il lui avait promit une simple conférence sur les hybrides et non un tel spectacle de cruauté!! Elle s'adressa de nouveau au scientifique pour lui demander combien coutait le jeune hybride qu'il était entrain de battre. Il lui répondit simplement que celui-ci n'était pas à vendre. Elle se disputa avec lui durant un bon quart d'heure avant de céder malgré elle et de quitter l'assemblé avant de serrer le plus fort possible dans ses bras le pauvre petit garçon fébrile...

« Ne t'inquiète pasun jour tu seras libre...toi et les tiens...en attendant soit fort...en attendant que je vienne tous vous libérer...»

Avant de partir le scientifique lui demanda son nom... Elle répondit avec dédain:

« Angela Everdeen... »

Jamais il ne l'avait oublié... et cette incroyable hasard l'avait fait rencontrer une jeune hybride du même nom que cette femme si gentille... Ce n'était pas un simple hasard... Il n'y croyait pas...

Alors des bruits se firent entendre et une nuée d'homme et d'hybride en uniforme blanc surgir de derrière les tombes... Ils braquèrent leur 9 millimètre sur leur cible...Cassia...A ce moment précis Euryale bondit sans réfléchir pour ce placer devant elle... Le petit manteau noir glissa pour venir s'étaller sur le sol... Une Everdeen... même si
cette vielle femme n'était plus de ce monde elle allait tenir sa promesse... incroyable... mais les choses ne sont pas si simple... La
vingtaine de gardes du laboratoire regardèrent Gorgo intrigué...
celui-ci commença à bégayer totalement paniqué...

« Ne...ne la touchez pas! Vous...vous avez oublié ce qu'a dit le patron? On ne touche pas au civile!! Ce n'est pas la bonne hybride,je me suis trompé avec une autre... »

Euryale tentait le tout pour le tout... Même si ce mensonge avait une chance ridicule de fonctionner... Il ne voulait pas que Cassia soit amené là-bas...Surtout pas...
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Everdeen
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Gun...Mais il n'est pas mon maître, seulement mon protecteur. Il est la personne à qui je tiens le plus.
Côté coeur: Moi je t'aime Gun. Même si je sais que cet amour-là ne sera jamais partager...Je ne demande pas à ce que nous changions.
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Jeu 7 Fév - 18:26



Oh sweet boy…
Les souvenirs. Ils forment une entité à part entière. Ils sont une partie de nous dont on ne peut plus se défaire. Ce que Cassia voyait dans les yeux perdus dans le vague d’Euryale était que ce garçon était en proies à un ces flashs qu’elle connaissait si bien. Ils vous saisissent et en quelques secondes vous revivez un moment passé…Aussi lointain puisse-t-il être. A quoi rêvait-il ? Ces images lui appartenaient alors…Elle ne le saurait probablement jamais.

Un silence de mort, dans tous les sens du terme, régnait dans le cimetière. Le genre de silence qui vous glace jusqu’à la moelle et qui ne laisse présager que l’arrivée d’un malheur. La seconde d’après c’est un fourmillement d’homme et femme en blanc, accompagné d’hybride qui les entourèrent en un rien de temps. Cassia avait déjà eu l’occasion de voir des armes. Mais en voir autant braqué droit sur son corps avait tout de même le don de l’ébranler un peu. Cependant elle se garda bien de le montrer. C’est alors…Qu’Euryale se campa devant elle en clamant qu’il avait fait erreur. La majorité des regards se portèrent sur lui. Non mais…A quoi jouait-il ? Ils allaient lui faire la peau à lui aussi ! Une femme aux longs cheveux bruns se fraya un chemin et s’avança dans le cercle. Elle les observa à tour de rôle et remonta ces petites lunettes sur son nez. Ces yeux étaient perfides. Cassia n’en démordit pas et lui décocha un regard plein de haine.

-Comme c’est étrange…Voyez cela ! Un journal…Daté d’hier. « Le très riche Gun Light Star arrivé il y a peu dans la ville protégé par son hybride d’une attaque à son égard… » blablabla…La photo n’est pas idéale mais je suis prête à mettre ma main à couper qu’il s’agit bien de Mlle. Everdeen…Ici présente.

Les yeux bleus de Cassia se posèrent sur le papier que cette femme tendait vers eux. Cela ne faisait pas la une fort heureusement mais il y avait bien une photo. Une photo où elle se tenait devant Gun aux prises avec un autre hybride. Cette scène s’était déroulée trois jours auparavant. Bien entendu elle n’avait pas vu le photographe…Elle ne se serait pas privé de lui faire la peau dans le cas contraire ! La tentative du jeune homme pour la sauver était veine…Et dangereuse. L’homme derrière tout ça devait être bien plus malin que ça. Les paroles d’un hybride n’aller pas faire croire à toutes ces ordures qu’elle n’était pas leur cible.

La femme rangea le journal dans son sac avant de reposer ces yeux sur elle. S’était comme si Euryale était transparent. S’engageant alors un duel silencieux. La demoiselle savait ce que cette vilaine chouette voulait. Elle voulait voir la peur dans ces yeux. La peur que susciter ces armes pointaient sur elle. La crainte de ce qui aller arriver. Mais elle ne lui donnerait pas ça…car tout ce que Cassia ressentait à ce moment précis était de la colère. Une haine féroce envers tous ces êtres. Et de la colère envers ces hybrides qui se montraient si dociles. Trop dociles !

-Le chef a connu votre défunte propriétaire vous savez…Il est très curieux de vous rencontrer. A vrai dire…Il vous surveille depuis un moment. Votre capacité d’adaptation pour l’animal que vous êtes a attisé sa curiosité…Il ne voudrait pas que vous passiez aux mains d’un collègue avant les siennes à cause de cette histoire…Comprenez que ce jour était donc parfait.

Un plan idéal. En effet. Jamais elle n’aurait imaginé qu’une chose pareille pourrait se produire en ce jour de…deuil. Un deuil qui serait désormais double car elle était certainement sur le point de perdre sa liberté. Cette femme l’avait qualifié…d’animal. Forcément. Et encore…Elle avait eu l’impression qu’elle avait l’effort de ne pas la vexé. A ces yeux elle n’était rien. Rien d’autre qu’un objet d’étude. Une chose. Au moins ces explications leur avaient donné le fin mot de l’histoire à elle et Euryale. Ils connaissaient le « pourquoi » à présent.

Cependant ces choses qui auraient normalement dus l’énerver encore plus passèrent à la trappe immédiatement. Cet homme…connaissait Angela. Comment ça ? Dans quelles conditions ? Et soudain elle dut la voir…cette lueur qu’elle attendait, car la femme en face d’elle sourit. Un sourire victorieux. Plein d’audace et de fierté. Elle avait fait mouche. L’incompréhension. Voilà ce qui régner dans les beaux yeux bleus de Cassia. Pourquoi Angela aurait-elle traité avec ces monstres ? Surement pas pour les aider…S’était impossible !

L’ambiance était devenue électrique dans le cimetière. Cette fois s’en était finit. La petite fennec saisit le poignet d’Euryale et approcha ces lèvres de son oreille pour murmurer des mots que lui seul pourraient entendre.

-Ne laisse pas cette chance t’échapper.

Sa main serra un peu plus son poignet. Elle le tint juste l’espace d’une seconde mais sentir cette chaleur qui passer de son corps au sien la rassura et lui redonna du souffle. S’était tout ce dont elle avait besoin. Il pouvait le faire…elle en était sûre. Son regard croisa celui du jeune homme, et un doux sourire étira ces lèvres. Un sourire plein de sincérité. Un sourire qu’elle était à nouveau capable d’offrir grâce à Gun. Mais…Euryale était le premier à en revoir un avec autant de vie. Elle aurait tant aimé que Gun le voit lui aussi…Qu’elle puisse lui donner ça. Car elle savait que cela aurait été un cadeau précieux pour lui.

Un à un ces doigts quittèrent la peau du jeune homme et son regard se détacha du sien. S’ils s’étaient rencontrer autrement…Tout aurait si différent. Mais si le destin le voulait bien…Ils seraient amenés à se revoir. Elle ne savait pas s’il la regarder lorsqu’elle courut vers la scientifique en face d’elle. Elle ne savait pas ce qu’il pouvait bien penser d’elle. Ce qui se passer dans sa tête et dans son cœur à cet instant…Mais elle était fière. Fière de faire cela pour lui et lui donner la chance de connaître le bonheur d’être libre. Il ne devait pas échouer. Il lui suffisait de s’en aller à l’instant opportun.

La femme en face d’elle ne sembla pas comprendre ce qui se produisait et elle lâcha un cri quand Cassia lui sauta littéralement dessus, la renversant dans la neige. Elle hurla à plein poumon de l’attraper et de l’arrêter. La blondinette leva le poing mais les hommes lâchèrent les hybrides qui se jetèrent sur elle comme des bêtes sauvages sur un morceau de viande. Ils saisirent ces bras, ces jambes…La jeune fille s’agita en hurlant à son tour. Elle donner des coups où elle le pouvait. Ils la plaquèrent au sol, les armes toujours pointaient sur elle. Ils ne devaient surement pas s’en servir…Ils ne devaient pas « l’abimer » peut-être ? Cela la fit un peu sourire. Elle fit la scientifique se redressait, les cheveux ébouriffer et un œil qui virait déjà au violet. Bien fait ! Cette dernière sortie une seringue de sa poche et les yeux de Cassia s’écarquillèrent. Elle hurla comme une damnée avant que la femme n’abatte la seringue dans son cou. Son corps perdit sa vigueur dans les secondes qui suivirent. Elle espérait simplement qu’Euryale avait compris…Qu’il s’en était allé. Loin…très loin d’ici. Qu’il y goutte…Qu’il la dévore cette liberté qu’elle lui avait offerte ! Tant que lui l’aurait elle pourrait se réconforter. Et…un jour…Si elle arrivait à sortir de l’enfer dans lequel il aller la trainer elle le retrouverait…Pour lui demander comment s’était. Un petit sourire étira ces fines lèvres. Son regard se perdit dans le ciel d’où tombaient de doux flocons. La sensation de froid elle aussi sembla la quitter. Mais avant toute chose…Elle y s’excuser auprès de Gun…Pour ne pas avoir tenu parole et avoir louper…Le dîner de ce soir.

Lentement ces paupières se clore. Qu’ils l’emmènent…Au moins elle aurait le temps de faire encore un beau rêve. Et elle savait qu’Angela serait toujours là pour veiller sur elle…Peu importe l’endroit où elle serait. Peu importe le froid qu’il y régnerait, où les ténèbres qu’il y aurait. Et là dehors…Elle savait que Gun penserait à elle. Alors ça irait…Car, qui que soit cet homme, il ne pourrait pas lui enlever ça. Ces souvenirs…Et ces instant de bonheur.


Revenir en haut Aller en bas
Euryale Gorgo
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 22
Phrase du jour : (Ô^\\\)~snif...

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne!!
Côté coeur: Peut-être qui sait...un beau chevalier!
La rumeur:

MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   Sam 16 Fév - 22:18

Euryale n'en croyait pas ses yeux...Elle était là?! La sous-responsable des recherches externes du labo?! En réalité elle était surtout la responsable de beaucoup des équipes envoyées à l’extérieur et surtout des plus compétentes du moment...Des hybrides de chasse... élevés uniquement pour traquer une proie... Bienheureusement pour lui... Ces sortes de cobaye ne sont envoyés qu'en dernier recours, jugés trop peu...discret. Et avec cela des mercenaires payés par le labo pour ce genre de cas particulier... Euryale se posait de plus en plus de question sur le pourquoi d'autant d'effectif pour une simple hybride neko? Non... Elle ne devais vraiment...mais vraiment pas être banale pour que le labo se concentre autant sur elle!

Il sursauta lorsqu'elle enfuit sa main à l'intérieur de son veston...mais il se rendit compte que se n'était qu'un simple journal... Sur lequel le titre indiquait clairement une affaire impliquant Cassia et son propriétaire! Il connaissait donc son visage... Son ridicule plan volait en éclat en vu de celui du labo... C'était parce que le responsable du secteur aquatique connaissait Angela Everdeen que tout le monde lui courait après? Non... Pas aussi simple... Mais il se doutait bien qu'il en était capable... Influant et borné qu'il était...Il le pouvait par pure vengeance... par simple méchanceté aussi...

Il réfléchissait à un moyen de s'en sortir..pas seulement lui...mais surtout Cassia! Il avait du mal à croire qu'une fuite soit possible...Même si la responsable de la petite troupe semblait trop occupée pour ne serait-ce que calculer sa présence mais il savait parfaitement aussi que s'il bougeait ou tentait quoi que ce soit...Ils allaient le maîtriser aussi tôt voir même pire...

Euryale pouvait ressentir toute la tension autour de lui... Il ne respirait presque plus...Il avait peur...Mais pas la même peur habituelle...celle-ci ne le paralysait pas ou ne lui donnait pas envie de pleurer...Non! La seul chose qui l'empêcher de bouger était la peur de se faire attraper ou blesser par toute la petite troupe... En faite il était plutôt en colère... Il bouillonnait intérieurement de rage... Il guettait la moindre ouverture...la moindre occasion de fuir... mais elles restaient minces malheureusement...

Puis soudain il sentit que l'on l'attrapait pas le bras, en se retournant brusquement il vit le large sourire de Cassia... Oh... Cassia...jamais au grand jamais il ne la laisserait aller dans un endroit aussi affreux...Il se le jurait... Puis il sentit qu'elle le poussait en arrière pour se jeter sur la sous-responsable,lui laissant une large ouverture... Aussi tôt avoir comprit la tentative de Cassia il partit dans la direction opposé à elle!

Dans l'air retentit le cri de la femme tombant dans la neige... Euryale ainsi que seulement quelques hybrides comprirent ses paroles qui suivirent tellement elles étaient confuses... Ne laissez pas Médusa s'enfuir!! Il esquivait habillement les quatre ou cinq personnes se jetant sur lui. Il décocha même un coup de pied au visage l'hybride qui lui retenait le bras et de douleur il le lâcha lui permettant de quitter le petit groupe en de commencer à courir! Il se dirigea à toute vitesse vers le portail du cimetière pour fuir lorsqu'il sentit qu'on l'attrapait par le poignet à nouveau! Il allait de nouveau frapper son agresseur lorsqu'il reconnu l'hybride à tête de loup...Wolf...

Wolf était un élément important de l'équipe extérieur de la sous-responsable. Il avait suivit quelque cour d'autodéfense avec Euryale il y a quelques années. Il avait tenté de fuir ensemble après une courte discussion... Évasion qu'il avait bien évidemment échoué... Depuis les scientifiques avait fait en sorte de ne quasiment plus les faire se rencontrer... A part ce matin dans la voiture l'amenant à Cassia... Il lui avait donné les instructions pour la mission mais n'avait échangé aucun mot sur leur passé... à peine quelque regard... Euryale lui en voulait un peu...car s'il ne l'avait pas enrôlé dans cette fuite utopique il n'aurait pas autant souffert après avoir était capturé à nouveau...

Il se préparait à se défendre lorsque Wolf le tira pas le poignet en direction du portail. Euryale plus que surprit ne put rien dire et continua de courir plus vite encore. Lorsqu'il entendit le cri de Cassia il se retourna une dernière fois. Non! Il devait y retourner! Il ne pouvait pas la laisser ainsi! Alors il freina sa course pour partir dans la direction opposé mais il fut retenu violemment par Wolf:

-Je ne peut pas la laisser comme ça!!Laisse-moi l'aider!!

-Je t'ai promis que tu serais libre un jour et je vais faire en sorte que ça arrive...Que tu sois un idiot ou non!

Euryale cessa de lutter et se laissa tirer par le bras en adressant un dernier regard envers Cassia... Il ne la laisserait pas... Il l'aiderait peut importe qu'il soit libre ou non! Car s'il était dehors il savait pertinemment qu'il finirait bien un jour tôt ou tard par le retrouver...

Lorsqu'ils n'en purent plus de courir ils se stoppèrent dans une ruelle un instant pour reprendre leur souffle où il échangèrent quelque mot.

-Je...Je n'arrive pas à croire que tu es fait ça pour moi Wolf...je pensais que...

-Ne t'en fait pas...j'ai été stupide et orgueilleux de penser que d'être dehors nous rendrait libre la dernière fois... Je m'en veux tu sais... Alors je te dois bien ça... j'ai dit aux autres que je pouvait te résonner seul... Pour ne pas qu'ils nous suivent...Ha...d’ailler je ne sais pas du tout pourquoi je t'ai ressorti cette vielle promesse...excuse moi encore, on est pas libre pour autant... Mais je voulais que tu le sois un petit moment... pour que tu réfléchisse à un moyen d'aider ton amie plus calmement...Alors si tu as un plan je t'aiderais...


A ces mots Euryale se jeta dans ses bras en lui disant milles fois merci... puis tout en ne bougeant pas de cette position il réfléchissait le plus vite possible à un plan... Puis il lui apparu comme une grande lumière...Gun L. Star! Il fallait le prévenir! Après tout s'il tenait autant à elle il allait essayer de la sauver à tout prix! Et puis Euryale se doutais bien que la capture de Cassia était aussi dans le but de recevoir une rançon...Il était riche à cause de l'héritage de ses parents...Si il avait réussi à le rester pendant dix ans et même à s'enrichir avec le temps, il devait être loin d'être idiot sous son air d'ahuri! Lui il allait trouver une solution pour la sauver à coup sur!

-J'ai trouvé qui sera notre étoile de repaire...Gun Light Star!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'abris des regards...Ne veille pas trop tard [ Avec Euryale ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veille informationnelle : Hydrogène et énergie renouvelables
» déclaré mort 24 h après il se réveille à la morgue
» je cherche une veille carcasse de 100M environ dans la wilaya de saida
» Réveiller un PC en veille
» Abercrombie, la marque des sans-abris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ VILLE DE KICHI ▬ :: Eika-Iki :: Cimetière-