AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un verre, jeune demoiselle ? ►

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mason Shaw
avatar
Admin

Messages : 932
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Milka.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Un verre, jeune demoiselle ? ►   Ven 28 Oct - 23:56


Pourquoi donc fallait-il que cela tombe sur lui ? Toutes les autres années, il avait évité cette corvée, cette abomination, cette idée stupide. Cette ville est totalement inconsciente en faisant ça. Permettre à des enfants européens de venir dans cette petite ville. Et la cousine de Keith avait mis son nom dans l’urne. Dans cette stupide boite où l’on t’attribue un gamin. Cette bêbête bipède qui chouine, réclame à manger tout du long de la journée, toujours à aller aux toilettes pour un oui ou pour un non. Une horreur en soi. Et pourquoi faire tout cela ? Oh ! Mais pour faire découvrir la fête d’Halloween à ces petits enfants dont les parents n’aiment pas ça, ça leur ferait trop de mal de prendre la peur de leur vie. Oui oui.

Soupirant, le gamin dont il ne connaissait pas le nom trottait derrière lui. Ce jour ci est un jour qui le rends heureux. Le 31 au soir. Ils étaient habillés en circonstance. C’est-à-dire, pour Keith, une chemise d’un noir satiné, tirant sur le violet foncé, une cravate desserrée dans une teinte orange citrouille, allant de paire avec ses longs cheveux, détachés pour l’occasion. Son bandeau est noir, comme d’habitude. Un jean sombre sur lequel tintent des chaines couleurs rouilles, il ne détonne pas vraiment de ses pantalons de tout les jours. Il ne voulait pas trop en faire, ce n’était pas quelque chose qui l’intéressait. C’est donc avec ces vêtements assez chics qu’il avance dans la rue sombre. Dans ses pas, le gamin qui ne parlait pas un seul mot d’Anglais. Enfin, seulement les rudiments du collège. C’est-à-dire, guère rien. Lui, était habillé avec un costume de fantôme. Qu’elle originalité. Il n’avait pas voulus que Keith s’occupe de lui. Dans ce qu’il avait comprit de son français, il lui avait dit : «  C’est ma maman qui l’a fait! » Ouai, et ta mère elle te fait un pull rose et jaune, tu le porterais ? ‘foiré de gamin.

Keith n’avait donc pas poussé plus loin la discutions à ce sujet.

Ils étaient arrivés. Les derniers mots qu’ils entendirent tout les deux du discours du maire sont ceux-ci : «  Vous ne ferez pas de vieux os. » Keith haussa un sourcil curieux et le gamin n’avait pas compris. Je suppose qu’il fallait être là depuis le début pour y comprendre quelque chose. Autour d’eux, beaucoup de monde, de demoiselles parées de leurs plus beaux atouts, des hommes tout aussi charmants. Certes, certains n’étaient pas très agréables aux regards m’enfin, il en faut pour tout les goûts. Les siens sont assez précis et n’aime pas les gens en guenilles.

Mais arrêtons de parler de sujets peu intéressant. Il est tant de pénétrer dans ce château. Oui, ce château. Car c’Est-ce genre de bâtiment qui accueille un grand bal d’halloween offert par le maire et la ville. Tout les habitants y étaient conviés et cela ne se ratait donc pas. Une telle occasion pour s’amuser, aussi bien dans les termes normaux que dans ceux de Keith. Il ne faut pas rappeler qu’en fait, il est partit tout seul parmi cette foule et que le fantôme n’a pas réussis à le suivre. Mais le borgne ne s’en rends compte que bien plus tard. Bien plus tard…

Mais arrêtons de parler de sujets peu intéressant. Il est tant de pénétrer dans ce château. Oui, ce château. Car c’Est-ce genre de bâtiment qui accueille un grand bal d’halloween offert par le maire et la ville. Tout les habitants y étaient conviés et cela ne se ratait donc pas. Une telle occasion pour s’amuser, aussi bien dans les termes normaux que dans ceux de Keith. Il ne faut pas rappeler qu’en fait, il est partit tout seul parmi cette foule et que le fantôme n’a pas réussis à le suivre. Mais le borgne ne s’en rends compte que bien plus tard. Bien plus tard…

Pour le moment, ce superbe étalon roux *PAN* traverse la salle de bal. Trop de monde pour lui. Trop de monde pour l’instant présent. Il lui faut un verre et analyser les lieux. Passant entre les premiers danseurs, les premiers couples à s’embrasser sous des citrouilles éventrées, du guis ensanglantées, il atteint non sans peine le buffet et le bar. Le barman habillé comme un apprenti Dracula. Me regardant de haut en bas, il n’était pas très… convaincu de ce déguisement. Franchement, le maire aurait pu demander à ce que le personnel soit habillé plus chiquement pour une fête de cette envergure. Glissant ses doigts jusqu’à un grand verre de punch, en plastique, évidement, il lance avec tant d’ironie et d’hypocrisie qu’il ne fallait pas être intelligent pour comprendre cela.

    « Les citrouilles vont mourir de trouille. Avec un tel accoutrement. Dracula à la con. »

Le roux lui offrit un sourire merveilleux et fit demi tour pour retraverser cette salle. Des escaliers montaient vers des balcons assez délabrés mais sauvagement fleuris. Gravissant les marches de marbres, Keith sirote lentement sa boisson. Un liquide pour enfant. C’est à peine si on sentait l’alcool censé être présent dans ce breuvage. Il haussa une épaule et poussa du pan de la main la porte entre ouverte menant aux dit balcons. Légèrement éclairés par une lueur orange, il avait une douce teinte cauchemardesque. Il s’arrêta sur le pas de ce porche en pierre, appréciant la brise fraiche que lui offrait le vent à cette hauteur. Cet homme balaya du regard cette estrade qui lui offrait une charmante vu sur la ville et ses environs. Ohh. Et qu’elle vu.

En effet, une charmante. (Oui, j‘aime ce mot…) Demoiselle était accoudée aux rebords de marbres sculptées, , surplombant d’horribles gargouilles. Surement le regard perdu au loin, pensant au prince idéal. Bien entendu, il n’était pas cette personne et ne souhaitait aucunement l’être. En quelques pas, souples et discret, il arriva tout près d’elle, dans son dos. Alors que le bruit de la sono dissimulait sa respiration et son approche, il glissa sa main près de son cou, murmurant dans le creux de son oreille.

    « Je suis le vent qui vous glace le sang, toute la nuit, par tout le temps. ~ »

Il se recula de quelques centimètre. Un fin sourire malicieux aux lèvres, il fixe la demoiselle en lui tendant son verre. Galant, en apparence. Mais… il faut attendre de voir ce qu’il y’a sous la toge du moine pour le juger.

    « Avec tout ce monde, je perds la tête, quelque fois je l’arrache presque si j’en étais capable. Charmante demoiselle… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un verre, jeune demoiselle ? ►   Sam 29 Oct - 19:51

C'était jusque-là une journée assez... Bien. Rie avait passé des heures et des heures dans les boutiques de Kichi à la recherche de vêtements qui combleraient sa garde-robe déjà assez importante. Elle avait fait la trouvaille d'une belle veste noire qui irait très bien avec une de ses autres merveilles textiles, mais aussi d'une merveilleuse robe noire qui avait été acheté pour un événement qui se déroulait plus tard dans la soirée.

Elle reçut un appel et au lieu de se diriger vers les quartiers résidentiels du Nord, avait pris une route totalement différente pour se trouver devant une immense demeure, celle de sa tante. Elle appuya sur le bouton à côté de la porte et Oscar l'hybride le plus stupide que Rie connaissait ouvrit la porte et s'effaça pour la laisser rentrer. Sa tante arrivait justement en bas de l'escalier un léger sourire aux lèvres.
« Ma chérie ! Que tu es jolie aujourd'hui ! » Rie sentait l'arnaque, sa tante ne la complimentait que très rarement et toujours quand elle avait besoin qu'elle lui rende un service jamais très joyeux. Rie se composa un sourire poli « Ma tante ! Comment allez-vous aujourd'hui ? » Mirei lui répondit avec l’entrain habituel, elle parlait, parlait à en donner la migraine à Rie. Elle l'entraîna avec elle dans un petit salon rose et gris décoré de roses dans chaque coin de la pièce.

Oscar entra dans le salon quelques minutes après un plateau de thé à la main. Il déposa ce dernier sur la table devant Rie qui lui demanda de repasser sa robe pour le soir. Il prit le paquet et sortit de la pièce.
« Maintenant que nous sommes seules ma tante, qu'avez-vous à me demander ? » Sa tante se mit à rire légèrement et porta sa tasse à ses lèvres « Je n'irai pas par quatre chemins, je veux que tu amènes Miki avec toi ce soir. » Rie manqua de s'étouffer avec un gâteau, elle avait beau adorer cette jeune fille de 15 ans, passer la soirée avec elle ne l'enchantait pas vraiment. Devant le malaise de sa nièce, Mirei se rattrapa « Je ne veux pas dire par là que tu devras rester avec elle, je sais qu'à ton âge il y a beaucoup de beaux jeunes hommes, mais accompagne-la jusqu'à la salle, je ferai envoyer une voiture à minuit pour venir la chercher. » Rie ne pu retenir un soupir, elle allait devoir accompagner sa cousine à une fête d'Halloween, alors qu'elle aurait très bien pu y aller toute seule... Génial.

Après avoir confirmé à sa tante plusieurs fois qu'elle était d'accord pour accompagner sa cousine, Rie se dirigea vers la chambre de Miki et entra sans frapper. Cette dernière commençait déjà à se préparer alors qu'elles avaient trois bonnes heures devant elles. Elle s'installa comme à son habitude sur le lit de la miss à plat ventre les jambes pliées croisés et se mit à discuter avec elle. Une heure plus tard, Oscar frappa et entra dans la chambre les oreilles et la queue entre les jambes et annonça que la robe de Rie était brûlée. Cette dernière se leva et se mit à crier. Lorsqu'elle renvoya la pauvre bête, elle se demandait ce qu'elle pourrait porter sachant qu'à cette heure-ci, elle n'avait plus le temps d'aller racheter la robe. Elle visionna rapidement sa garde-robe et lorsqu'elle trouva la robe qu'il lui fallait, elle ordonna à sa cousine de venir avec elle chez elle pour finir de se préparer parce qu'elle n'aurait aucune envie de repasser par ici pour venir la chercher.

Une fois chez elle, elle ouvrit la porte de sa garde-robe et attrapa la robe qu'elle allait porter. C'était une robe bleue nuit ouverte sur le dos qui laissait voir son magnifique tatouage. Elle regarda l'heure pour voir combien de temps il lui restait, une heure et demie, c'était parfaitement possible de se préparer dans ces temps-là. Elle commença par prendre une douche et pris son temps pour se sécher les cheveux et de les coiffer avant de commencer à s'habiller. Sa robe et une paire de chaussure à talon acheté l'après-midi même. Une fois habillée, séance maquillage, il ne restait qu'une petite demi-heure, mais elle affichait, malgré sa cousine qui criait qu'elles étaient en retard, une mine confiante et commença à appliquer du fond de teint qui lui donnait un air encore plus fantomatique qu'il ne l'était depuis déjà trois jours.

Une demi-heure plus tard, elle était prête et sa cousine toujours pas. Elle soupira et lui hurla de se calmer sur le champ sinon elle ne l'aidait pas à finir de se préparer ce qui eut pour effet de calmer cette dernière. Elle l'aida à se maquiller et à se coiffer puis elles purent enfin partir.

Lorsqu'elles arrivèrent, le maire venait de finir son discourt et Miki se dirigeait déjà vers ses amis. Rie lui attrapa le bras et lui glissa deux petites consignes qu'elle avait intérêt à respecter si elle voulait rester en vie puis elle se dirigea vers le hall vraiment bondé. Elle s'arrêta près de quelques amis et les salua avant de prendre congé et de regarder la décoration, citrouilles et gui ensanglanté, bougies se consumant lentement et pour finir, faible éclairage pour donner à cette salle un aspect glacial, tel le château du comte Dracula.

Rie n'avait aucune envie de rester parmi la foule et de parler avec ses amis ou les amis de sa tante qui lui demanderont pourquoi cette dernière n'est pas présente à la soirée. Elle pris le chemin des escaliers et des balcons et s'arrêta au premier balcon vide qu'elle trouva. Elle s'appuya sur le rebord entre deux gargouilles et laissa son regard trainer sur le paysage, elle n'avait jamais vraiment fait attention, mais Kichi était une ville magnifique et encore plus le soir.

Elle était perdue dans ses pensées lorsqu'un léger souffle vint lui chatouiller l'oreille alors qu'elle sentait une source chaude au niveau de sa nuque.
« Je suis le vent qui vous glace le sang, toute la nuit, par tout le temps. ~ » Si elle n'avait pas été surprise, elle aurait peut-être pu en rire, mais la vie fait qu'elle sursauta et se tourna vers l'auteur de cette blague qui affichait un sourire malicieux tout en lui tendant un verre. Elle le regarda de haut en bas comme elle le ferait pour un mannequin dans un magasin avant d'attraper le verre et d'en boire une gorgée qu'elle se força à avaler dans une grimace merveilleuse. « Avec tout ce monde, je perds la tête, quelques fois je l'arrache presque si j'en étais capable. Charmante demoiselle... » Elle leva les yeux au ciel, encore un de ces gars qui la prenaient pour une petite poupée que l'on devait prendre avec des pincettes, alors soit, elle se conduirait comme telle, pour le moment du moins...

« Ho ! Non ! Ce serait vraiment trop triste si vous vous arrachiez la tête, même le soir d'Halloween... fit-elle d'une voix niaise. » Rie avait envie de rire, jouer les demoiselles était vraiment ce qu'il y avait de plus amusant. Elle lui adressa un petit sourire qui se voulait timide et tendit le verre qu'elle avait dans la main « Je... Navrée... Mais... C'est trop... Fort... Ca me... Tourne la tête... Dit-elle gênée » Et elle s'accouda à nouveau au rebord dos à son interlocuteur. En vérité, c'était tout juste imbuvable, tel du jus de chaussette mélangé à de l'eau de vaisselle et elle ne voulait plus en boire ne serait-ce qu'une goutte. Tout en se retournant vers lui pour s'adosser au rebord, elle demanda « Sinon... Comment s'appelle le jeune homme qui veut s'arracher la tête ? » Elle le fixait droit dans les yeux de ses yeux vides de vie la tête légèrement penchée sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
Mason Shaw
avatar
Admin

Messages : 932
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Milka.
Côté coeur:
La rumeur:

MessageSujet: Re: Un verre, jeune demoiselle ? ►   Jeu 5 Jan - 16:01


Le verre de nouveau dans le creux de sa main, notre jeune Keith regardait une seconde fois la demoiselle. Une vrai poupée. Un visage sans défaut, un corps parfaitement proportionné, des doigts fins et graciles. Que faisait-elle donc là toute seule à regarder par delà cette balustrade au froid touché. Par delà cette ville illuminée dans cette nuit rafraichissante. ? Que de questions dont la réponse lui importe tellement peu. Accoudé à coté d’elle, il joua du bout des doigts avec ce verre en plastique. La grimace qu’elle a dissimulé quand le liquide était passé dans sa gorge lui avait décroché un fin sourire. Elle n’aime clairement pas cela. Ce qui est compréhensible hein, le maire n’avait surement pas voulus mettre tout le budget municipal pour hydrater ces invités. Et voila donc pourquoi nous avons du jus de chaussettes en boisson ce soir. Mais ce n’est pas vraiment le sujet de cette rencontre que de disserter a propose du dit alcool que l’on sert.

La regardant, donc, il l’écoute aussi, attentivement. La voix qu’elle avait allait de pair avec son apparence. Keith tiqua légèrement quand ces mots parvinrent à son oreille. Mais il ne dit rien. Il ne pouvait faire demi tour, il ne pouvait retourner dans la grande salle avec tout ce monde, toutes ces personnes qui sont venus pour trouver la personne avec laquelle ils vont rentrer. D’ordinaire, Keith aurait planté la demoiselle sur sa balustrade. Ces manières, cette façon de parler surtout. Il fallait qu’il ai bu d’avantage que ça pour jouer avec ce genre de donzelle. Mais… Mais, oui. Quand cette dernière retourna s’accouder sur le rebord, lui tournant le dos, il se demandait encore ce qu’il allait faire. Avec elle, sans elle. A aucun moment, encore, l’idée que le gamin pouvait le chercher, se perdre, pleurer ou autre ne lui vint à l’esprit. Ce n’était pas le moment, il ne voulait pas être davantage agacé par cet avorton.

A sa grande surprise, l’inconnue ne stoppa pas leur rencontre fortuite par la simple de son dos. Non, elle se redressa pour s’approcher et le regarder, cette fois, avant de lui parler, ce qui est encore mieux. Sa voix avait quelque chose de plus adulte, de plus sérieux sans pour autant être désagréable, ce qui plus tout de suite au roux. Son nom ? Il ne répondit pas tout de suite, prenant plusieurs secondes, non pas pour se remémorer son identité, mais pour regarder les pupilles de la demoiselle. Une.. Un sentiment étrange s’en dégageait. Était-ce réel ou bien était-ce par l’ambiance que cette nuit d’halloween créait tout autour d’elle.

    « Cet homme a pour nom,  Keith Alister. » Puis le demande : «  Et vous donc douce demoiselle ? »

En gardant son regard dans le sien, il vida son verre par la balustrade. Le bruit du liquide orange rouge qui atterrit sur le sol mais aussi sur quelqu’un, apparemment, vu le cris d’indignation et de surprise qu’il entendit. Un sourire faussement désolé s’afficha sur son visage. Il remonta son verre à la hauteur de son épaule et passa une main dans ses cheveux pour les remettre correctement.

    « Oups. Ce n’était pas très… apprécié par mes papilles. Et les vôtres, aussi, I guess. »

Mais au final, il posa le verre et leva les bras pour faire une queue de cheval au sommet de son crâne. Quelques mèches sauvages encadrent son visage naturellement. Il se mit sur le coté et lui tendit son bras.

    «  Me permettez vous de vous offrir quelque chose de… meilleur ? »

Allait-elle accepter ? Quel est le comportement que cette demoiselle allait adopter. Au cas ou elle le remballerait, ce n’était pas un problème. Il aurait alors deux choix de continuation. Dont une qu’elle n’aimerait pas forcément. A moins d’être un peu masochiste sur les bords. Mais n’y pensons pas de suite, on ne sait pas encore. ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre, jeune demoiselle ? ►   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un verre, jeune demoiselle ? ►

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sos pour Darkboy , jeune berger picard.eutha le 16 08
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Vends : biberons verre 240 ml Remond
» urgent ! comment on s'enlève un bout de verre dans le pied ?
» Jeune make-up addict ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS NON FINIS-